ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Ongle incarné : il fait souffrir l’orteil et expose à l’infection

Publié le 21.04.2015
Mise à jour 23.10.2015
Ongle incarné : il fait souffrir l’orteil et expose à l’infection
© 123RF-Alexander Raths

Un ongle est dit « incarné » quand ses bords pénètrent dans la peau des sillons qui limitent ses bords latéraux et y provoquent une inflammation.

Ongle incarné, cassé ou retourné : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

L'ongle est formé de « kératine » et c’est ce qui le rend dur.
L’ongle repose sur le « lit unguéal ».
Les bords de l’ongle s’enfoncent dans un sillon formé par un repli de la peau
Ce repli cutané est appelé « repli unguéal ».
La pénétration de l’ongle dans la peau et le tissu sous-cutané (le « derme ») produit un ongle « incarné ».

Qu'est-ce que l'ongle incarné ?

Un ongle est incarné quand il pénètre dans la peau des sillons qui limitent ses bords latéraux. Cela fait une plaie ouverte, mais souvent cachée au fond du sillon. Cette plaie peut pénétrer en profondeur et atteindre le « derme » sous la peau. Elle est maintenue ouverte par le bord rigide de l’ongle.
Dans un premier temps, cette plaie s’accompagne d’une simple réaction inflammatoire du sillon. En l'absence de traitement, une infection peut apparaître qui peut ensuite s’étendre à l’orteil et au pied.
C’est une affection qui touche les ongles des pieds et, particulièrement, du gros orteil.

Quels sont les facteurs qui favorisent l'apparition d’un ongle incarné ?

Un certain nombre de facteurs favorisent l'apparition d'un ongle incarné et le plus important d’entre eux est une coupe trop agressive de l'ongle. Lorsque l’on se coupe un ongle, il faut toujours veiller à ce que l’ongle restant dépasse le bord libre de l'orteil de un à deux millimètres. Si l'ongle est taillé en demi-cercle et trop court sur les bords, la peau risque de recouvrir le bord de l'ongle et celui-ci la repoussera lors de sa repousse en s'enfonçant dans la peau.
L’ongle incarné est une pathologie qui touche principalement les ongles des pieds et les autres facteurs favorisant tiennent au chaussage (chaussures mal ajustées ou trop étroites), à un traumatisme des pieds (choc sur l'orteil, coup de pied dans un ballon…), à un traumatisme de l’ongle qui se casse (un morceau d'ongle pénètre dans la peau), à un trouble de l’appui et de la statique du pied (mauvais déroulement du pas, conflit entre le premier et le deuxième orteil), des maladies (arthrose, diabète).<
Une transpiration trop importante du pied peut favoriser également l’apparition d’un ongle incarné.

Comment évolue un ongle incarné ?

Lorsque l’ongle incarné débute, la douleur est modérée, intermittente et surtout ressentie principalement lors du chaussage ou lors d’une activité sportive. L’ongle est enchâssé dans le sillon et la pression du gonflement inflammatoire est sensible. 
A un deuxième stade, la douleur est plus vive, elle devient quasi permanente. Elle est très nettement augmentée par le chaussage et gêne la marche. Le repli de peau autour de l'ongle (bourrelet péri-unguéal) devient rouge, chaud et tuméfié. Il n'y a pas d'écoulement de pus, mais la douleur devient franchement aiguë lorsqu'on appuie sur le gonflement péri-unguéal.
A ce stade, lorsque l’ongle incarné n’est pas traité, le problème peut devenir infectieux et grave. La douleur est importante, voire insomniante. Elle empêche la marche, le « bourrelet péri-unguéal » est très augmenté de volume. Il est possible de voir apparaître un écoulement de pus malodorant. Une infection grave de l’orteil (panaris) et du pied peut survenir.
Si l’infection se limite au repli unguéal et devient chronique, il peut apparaître un bourgeonnement charnu ressemblant à une framboise, saignant facilement, appelé « botryomycome ».

Ongle incarné, cassé ou retourné : CONSULTATION

Quand faut-il penser à un ongle incarné ?

L'ongle incarné est un problème fréquent qui touche principalement le gros orteil.
Il faut y penser devant l’apparition d’un gonflement douloureux et rouge autour de l'ongle, surtout après une coupe agressive de l’ongle ou le port de chaussures trop étroites (traumatismes répétés).
En l'absence de traitement, l’ongle incarné peut s’infecter.


© 123RF- adam88x

Quels sont les signes de l'ongle incarné ?

Les principaux signes de l'ongle incarné sont :
• Une douleur autour de l'ongle, nettement majorée à la pression,
• Une rougeur et un gonflement de la peau en bordure de l’ongle qui peut évoluer vers un bourrelet inflammatoire,
• Parfois il est possible de voir la coupure de la peau au fond du replis unguéal.

Quand consulter en cas d'ongle incarné ?

Il n’est pas obligatoire de consulter en cas d’ongle incarné, en revanche certaines circonstances ou certains états amènent à voir le médecin.
Si l’ongle incarné n’est pas douloureux (peau rouge, bourrelet gonflé et sensible à la palpation) et qu’il n’y a pas de maladie chronique qui pourrait diminuer les défenses anti-infectieuses de l’orteil (diabète, maladie cardiaque, immunodépression…), il suffit de désinfecter le pied et de mettre des chaussures plus larges. Il est possible de consulter une pédicure ou un podologue.
Il faut consulter d’emblée le médecin traitant en cas de maladie chronique (diabète, maladie des artères ou des valves cardiaques, maladie neurologique ou immunitaire). C’est aussi le cas si l’ongle incarné persiste et entraîne la formation d’un gros bourgeon rouge en forme de framboise (tissu de granulation appelé « botryomycome »).
Si une fièvre apparaît avec une intensification de la douleur et de la rougeur, si une ligne rouge remonte le long du pied (« lymphangite »), il faut consulter son médecin dans la journée.

Ongle incarné, cassé ou retourné : TRAITEMENT

Que faire en cas d'ongle incarné ?

Tant que la douleur provoquée par l'ongle incarné n'est pas insupportable et qu’il n’y a ni bourrelet, ni œdème, ni écoulement purulent, il est possible de traiter soi-même un ongle incarné.
Il faut tremper le pied dans de l'eau chaude pendant 10 à 20 minutes, trois fois par jour. Il est possible d’insérer un petit morceau de coton, entre le coin de l'ongle et la peau, pour empêcher l'ongle de pénétrer dans la peau. Il faut porter des chaussures larges, pour éviter d'aggraver la blessure de l’orteil et pour les femmes, il faut éviter les talons trop hauts.
Il est, par ailleurs, préférable de porter des chaussures et des chaussettes pour maintenir les pieds au sec, et il faut laisser l'ongle à l'air aussi souvent que possible.
Il est aussi possible de prendre des antidouleurs à condition de ne pas masquer une majoration des douleurs qui signerait une aggravation.
Lorsque le problème s’améliore, et au fur et à mesure que l'ongle pousse, il faut le couper bien droit : il faut tailler l’ongle (et les autres) en veillant à toujours laisser dépasser l'ongle du bord libre de l'orteil de deux à trois millimètres.
En cas de conflit entre le premier et le second orteil, un séparateur d'orteils peut être prescrit.
Ces gestes simples suffisent le plus souvent à guérir l’ongle incarné. Lorsque les bourrelets auront disparu, l'ongle incarné sera guéri.

Comment soigner un ongle incarné infecté ?

Si la peau rougit, gonfle et devient très douloureuse, l'ongle incarné est probablement infecté. Il est préférable de recourir au médecin ou à un spécialiste du pied, mais s’il n’y a pas de maladie ou de risque particulier, il est encore possible d’enrayer l’infection soi-même au début.
Il faut tremper le pied dans de l'eau chaude additionnée d'un désinfectant, pendant 10 à 20 minutes, trois fois par jour et adopter la même stratégie que pour l'ongle incarné non infecté.
Si la douleur au toucher diminue, la guérison est possible, mais si l'infection ne s'améliore pas dans les 48 heures, il faut consulter un médecin.
Le médecin traitant pourra prescrire :
• Un traitement local antiseptique en bains de pieds ou en application locale,
• Des antibiotiques, en cas de surinfection,
• Des soins de podologie.
La chirurgie pour retirer un morceau d’ongle incarné est parfois indispensable.

Quand faut-il opérer ?

La survenue d’une infection, d’une excroissance charnue (bourgeon charnu) ou la persistance de douleurs que les soins de podologie n’arrivent pas à faire passer ou la récidive, conduisent à la chirurgie. Elle est généralement effectuée sous anesthésie locale.
Dans tous les cas, il faut enlever la partie de l'ongle qui blesse la peau. Différentes techniques chirurgicales visent à décomprimer l'ongle et retirer les parties incrustées dans la peau. Il s’agit aussi de modifier sa courbure pour prévenir la récidive. En cas d'hypertrophie du bourrelet, une partie de la pulpe est enlevée pour libérer l'ongle.
Ces techniques sont souvent assez douloureuses et c’est pourquoi il est souvent proposé une destruction chimique (ou au laser) de la matrice de l’ongle qui fabrique la portion d’ongle qui s’incarne.

Que faire après une opération de l'ongle incarné ?

Il ne faut pas trop marcher, mais toujours avec des chaussures larges et il faut éviter la position debout pendant 3 jours. Il vaut mieux rester assis, le pied surélevé sur un tabouret pour éviter l’œdème qui risque de retarder la cicatrisation. La cicatrisation est généralement achevée en deux à trois semaines.
Après la cicatrisation, il faut examiner son pied régulièrement pour s’assurer qu'il n'y a pas de récidive et éventuellement demander conseil à un podologue.

Ongle incarné, cassé ou retourné : PREVENTION

Comment prévenir un ongle incarné ?

Quelques gestes simples peuvent permettre d’éviter l'ongle incarné. En général, il faut porter des chaussures qui ne serrent pas les pieds et, en tout cas, certainement pas pour marcher beaucoup. Il est préférable d’avoir des chaussures et chaussettes qui permettent l’aération des pieds. Un cas de transpiration trop abondante, il est possible de demander conseil au pharmacien ou au médecin traitant.
Il faut se laver les pieds tous les jours et brosser les ongles pour éliminer les épaississements de peau qui peuvent apparaître autour. Pour faciliter cette élimination, il est possible d’utiliser une crème émolliente ou hydratante.
Le soin des ongles est fondamental pour éviter les plaies. Il est préférable de se couper les ongles après le bain ou la douche, lorsqu'ils sont ramollis. Il faut les couper droits et non en demi-cercle (le coin de l'ongle doit former un angle de 90°), en laissant l'ongle dépasser du bord libre de l'orteil de deux à trois millimètres. Il faut utiliser des ciseaux à ongles et un coupe-ongle nettoyés à l'alcool. Il ne faut pas utiliser d’instruments pointus pour nettoyer sous l’ongle.
En cas de problème gênant la prise en charge correcte des ongles (lombalgies), il est préférable de demander de l’aide que de laisser ses ongles sans soins.

Que faire chez le diabétique ?

Chez le diabétique, des soins de podologie peuvent être pris en charge par l'Assurance maladie quand les pieds présentent des risques de lésions ou de blessures importantes. Quatre à six séances par an, selon la gravité des lésions, peuvent être prescrites par le médecin traitant ou le diabétologue.

Ongle incarné, cassé ou retourné : PLUS D’INFOS

Les liens de l’ongle incarné

Le site WikiHow

Le site de la caisse d’assurance maladie

Les liens PourquoiDocteur

2 Français sur 3 souffrent des pieds

Les vidéos de l’ongle incarné

Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.


JDF