ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Giardiase : une parasitose intestinale fréquente, transmise par le chien

Publié le 22.01.2021
Mise à jour 22.01.2021
Giardiase : une parasitose intestinale fréquente, transmise par le chien
iStock/Davizro

La giardiase (ou giardiose) est une parasitose intestinale de l’intestin grêle, contagieuse, et causée par un parasite du chien. Elle est très répandue en France et encore davantage dans les pays en voie de développement. Elle provoque des troubles digestifs. 

Giardiose : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

Une parasitose est une infection provoquée par un parasite, c'est-à-dire un organisme vivant au dépend d'un autre organisme (hôte). Dans le cas de la giardiose, le parasite est Giardia duodenalis qui est un protozoaire, un minuscule organisme composé d'une unique cellule, vivant en colonie. 

L'hôte est l'être humain ou l'animal (chien notamment), la transmission de la maladie étant possible de l'animal à l'humain, on parle de zoonose

La transmission oro-fécale correspond aux maladies transmises par les excréments. Lorsqu'une personne ou un animal est atteint d'une maladie de ce type, ses déjections (fécès : fécal) sont contaminées par le microbe responsable. Il se répand alors dans l'environnement et peut contaminer d'autres personnes ou animaux par ingestion (voie orale : oro) d'aliment, d'eau souillée ou lorsque l'on porte à sa bouche ses mains non lavées. 

Qu'est que la giardiose ?

La giardiose est une parasitose intestinale qui touche l’intestin grêle. Elle est due à l'infection par un parasite appelé scientifiquement Giardia duodenalis (anciennement appelé Giardia intestinalis ou Lamblia duodenalis). 

Il pénètre dans l'organisme par la bouche via des aliments et de l'eau ou les mains souillées par des kystes contenant le parasite (transmission oro-fécale). 

Il peut se transmettre d'homme à homme ou par l'intermédiaire d'un animal infecté (notamment chiens et chats). 

La maladie est fréquente en France et encore plus répandue dans les pays tropicaux à hygiène insuffisante : les excréments humains ou animaux contaminés peuvent se répandre dans la terre, sur le sable des plages ou des bacs à sable, dans l'eau, sur les aliments.

Quels sont les signes de la giardiose ?

La durée d'incubation de la giardiose varie de 3 à 30 jours. Souvent les personnes atteintes sont asymptomatiques. Dans d'autres cas, l'infection provoque des diarrhées, avec l'émission de selles pâteuses et graisseuses, des douleurs de l'estomac, des ballonnements, des nausées, une diminution de l’appétit. 

Les manifestations cliniques de la giardiose sont donc très variables mais une diarrhée sévère avec malabsorption peut être observée chez les enfants et en cas de déficit en immunoglobulines A (IgA). 

Quelles sont les complications de la giardiose ?

La giardiose est une maladie bénigne, sans gravité dans la plupart des cas. Cependant en cas d'infection chronique par un grand nombre de parasites, et en particulier chez les enfants, ou en cas de déficit à IgA, des complications peuvent survenir. 

Les parasites attaquent la muqueuse des intestins, qui n'arrive plus à digérer correctement les aliments, on parle alors de malabsorption avec émission dans les selles de graisses (« stéatorrhée ») et de protéines (« azotorrhée »), s’accompagnant d’un amaigrissement, d’une diarrhée chronique et de la fatigue. 

Giardiose : DIAGNOSTIC

Quand faut-il évoquer une giardiose ?

Lorsqu'on est atteint de giardiose, souvent peu de symptômes sont présents et il faut l’évoquer au retour d’un pays en zone tropicale

Dans les autres cas, la giardiose doit être évoquée en cas de troubles digestifs de type diarrhées avec l'émission de selles pâteuses et graisseuses, de douleurs de l'estomac, de nausées, de ballonnements, notamment en cas d'apparition des symptômes après un voyage en zone tropicale ou si un membre de l'entourage est atteint de la maladie. 

Comment diagnostiquer une giardiose ?

Le diagnostic peut être fait par un examen parasitologique des selles : le laboratoire analyse les selles à la recherche du parasite. 

Cet examen doit être répété plusieurs fois pour majorer les chances de retrouver le parasite dans les selles. 

En cas de symptômes chroniques et si les examens des selles sont normaux, une endoscopie digestive (caméra dans l'estomac et les intestins) peut être envisagée, avec la réalisation de prélèvements de muqueuse des intestins pour y rechercher le parasite.  

Avec quelles autres maladies peut-on confondre la giardiose ?

La giardiose peut être confondue avec d'autres parasitoses intestinales dont les symptômes peuvent être proches, c'est l'examen des selles qui permet de savoir quel parasite est en cause. 

La giardiose peut aussi être confondue avec des maladies liées à des virus ou des bactéries qui provoquent des diarrhées. Là encore c'est l'examen des selles qui peut permettre de faire la différence mais aussi les symptômes : en cas d'atteinte par un virus ou une bactérie, les diarrhées sont le plus souvent plus intenses et l'état général plus altéré (fatigue, fièvre, douleurs importantes...).  

Giardiose : TRAITEMENT

Quels sont les principes du traitement de la giardiose ?

Une fois le diagnostic de giardiose posé, un traitement antiparasitaire doit être instauré, en général par nitro-5-imidazolés dont le chef de file est le métronidazole

Il s'agit d'un médicament à prendre par la bouche sous forme de comprimé ou de sirop. Le traitement est à prendre 3 fois par jour pendant 5 jours. 

Il est conseillé de pratiquer ensuite un examen des selles de contrôle afin d'être certain que le parasite ait bien disparu. 

Si le premier traitement n'a pas été efficace, d'autres médicaments peuvent être prescrits. 

Si d'autres membres d’une collectivité (crèche, caserne...) sont atteints, ils doivent également être traités de la même manière. 

L'enfant peut-il aller à la crèche ou l'école en cas de giardiose ? 

En cas de giardiose, si l'enfant a de la diarrhée, il est préférable qu'il n'aille pas à la crèche ou à l'école.

Ce n'est pas obligatoire mais il est recommandé de prévenir la collectivité du diagnostic afin de mettre en place les mesures d'hygiène adaptées et de pouvoir évoquer le diagnostic plus facilement chez d'autres enfants s'ils présentent des symptômes. 

Giardiose : PREVENIR

Comment réduire les risques de contracter la giardiose ?

Pour éviter la propagation de la maladie au sein de la famille ou de la collectivité, des mesures d'hygiène sont à mettre en place lorsqu'un membre est atteint. 

Il faut se laver régulièrement les mains notamment après être allé aux toilettes et avant les repas, se couper les ongles courts pour éviter que le parasite ne s'y loge, laver les fruits et légumes avant de les manger. 

En dehors d'un cas dans l'entourage, ces mesures d'hygiène restent utiles pour éviter de contracter la maladie que ce soit en France ou dans les pays tropicaux où elle est encore plus répandue. 

Lors de ces voyages, il est aussi conseillé de ne consommer que de l'eau bouillie au moins une minute et d'éviter de consommer sorbets, crèmes glacées ou jus de fruits frais

Pour réduire efficacement le risque à l'échelle d'un pays, des mesures collectives doivent être mises en œuvre pour lutter contre le péril fécal : égouts, traitement des eaux usées, interdiction des engrais d'origine humaine pour les cultures maraîchères. 

Existe-t-il un vaccin pour prévenir la giardiose ? 

Un vaccin a existé aux Etats Unis, Le GiardiaVax, mais était destiné uniquement aux chiens et sa commercialisation n'a jamais été faite en France.

Des recherches sont en cours pour de nouveaux vaccins à destination des animaux et des hommes. 

Giardiose : PLUS D'INFOS

La maladie en France chiffres

Dans les pays industrialisés comme la France, on estime que 2 % des adultes sont atteints et 6 à 8 % des enfants, notamment dans les collectivités. 

Dans les pays en voie de développement, l'infection est plus fréquente et on estime de 8 à 30 % la population atteinte. 

A l'échelle mondiale, chaque année environ 280 millions de personnes sont atteintes, il s'agit du parasite le plus fréquent dans les pays en voie de développement mais aussi dans les pays industrialisés. 

Liens site/sources

Société de pathologie infectieuse de la langue française

https://www.infectiologie.com/UserFiles/File/formation/ecn-pilly-2018/ecn-2018-ue6-168-nb.pdf

Société nationale savante de gastro-entérologie 

https://www.snfge.org/sites/default/files/SNFGE/Formation/Abrege-HGE/abrege-hge-cd_2015_chap03_item168_ue6.pdf

Association française des enseignants de parasitologie et mycologie (ANOFEL)

http://campus.cerimes.fr/parasitologie/enseignement/giardiose/site/html/cours.pdf

Liens pourquoi Docteur

Vers intestinaux : une bonne hygiène évite d'avoir à s'en débarrasser 

https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/263-Vers-intestinaux-une-bonne-hygiene-evite-d-avoir-a-s-en-debarrasser

Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.


JDF