ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Muguet buccal : une infection de la bouche du nourrisson avec un champignon

Publié le 05.10.2018
Mise à jour 05.10.2018
Muguet buccal : une infection de la bouche du nourrisson avec un champignon
Nazar_ab/iStock

Le muguet buccal est une infection de la bouche du nourrisson liée à un champignon : Candida albicans. Il s’agit d’une infection bénigne. Le traitement est simple mais doit concerner aussi les seins de la mère en cas d’allaitement.

Dr Clothilde Bonnet (Lyon)

Muguet buccal : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

Le terme scientifique pour désigner le muguet est la « candidose buccale ». Les candidoses sont des infections causées par des levures de type Candida . Il s'agit d'un type de champignons faisant partie de la flore normale du tube digestif. Le terme de mycose peut également être employé pour cette pathologie.

Qu'est que le muguet buccal ?

Le muguet buccal est une infection de la muqueuse de la bouche par un champignon. Cette infection très fréquente chez le nourrisson n'est pas grave. Elle correspond à une prolifération anormale d'un champignon présent à l'état naturel dans la bouche. Le plus souvent, il s'agit du Candida albicans. Il peut dans certains contextes se développer de manière trop importante et être alors à l'origine de symptômes.

Quels sont les signes du muguet buccal ?

Le muguet buccal se présente par des points blanchâtres sur l'intérieur des joues, la langue ou le palais. Souvent une rougeur locale est associée. Le nourrisson peut être gêné pour s'alimenter et pleurer lors de la tétée ou du biberon car l'infection est parfois douloureuse.

Quelles sont les causes du muguet buccal ?

L'infection par le champignon responsable du muguet buccal peut être favorisée par la prise d'antibiotiques, l'usage prolongé d'une tétine mal nettoyée ou lorsque la mère allaitante soufre d’une infection du sein par ce champignon. Dans certains cas, le champignon peut être transmis par voie vaginale au moment de l'accouchement si la mère avait une mycose vaginale. La cause précise n'est pas toujours retrouvée.

Quelles sont les complications du muguet buccal ?

En cas de prolifération trop importante, l'infection peut s'étendre au reste du tube digestif. Le nourrisson peut alors souffrir de diarrhées ou d’un érythème fessier, c'est à dire une rougeur locale.

Le muguet buccal peut également se compliquer de difficultés à l'alimentation si cela devient trop douloureux pour le bébé. Enfin, l'infection peut se transmettre à la mère lors de l'allaitement et provoquer une mycose du mamelon. Celle-ci se manifeste souvent par des douleurs locales à type de piqûres ou de démangeaisons.

Muguet buccal : DIAGNOSTIC

Quand faut-il évoquer un muguet buccal ?

Le diagnostic de muguet buccal est à évoquer devant la constatation de dépôts blanchâtres à l'intérieur de la bouche du nourrisson.

Si un bébé présente des difficultés à s'alimenter, pleure lors des tétées ou des biberons, il faut également rechercher cette infection en regardant l'intérieur de ses joues et sa langue.

Les dépôts blanchâtres peuvent parfois être confondus avec des dépôts de lait. Afin de ne pas se tromper, il suffit d'essayer de les frotter à l'aide d'une compresse, si elles disparaissent il s'agit de lait, sinon il s'agit probablement de muguet buccal.  

Comment diagnostiquer un muguet buccal ?

Le diagnostic de muguet buccal est posé par le médecin par un simple examen visuel de la bouche. Il recherche la présence de tâches blanchâtres sur un fond de muqueuse rouge. Il ne nécessite pas d'examens complémentaires.

Quand est-il nécessaire de faire un bilan pour explorer le muguet buccal ?

Dans la très grande majorité des cas, aucun bilan n'est nécessaire pour l'exploration de cette infection bénigne et très fréquente chez le nourrisson. Des explorations complémentaires ne sont réalisées que lorsque l'infection est résistante aux traitements habituels, très étendue ou récidive fréquemment. Alors un prélèvement local à l'aide d'un écouvillon peut être réalisé puis envoyé au laboratoire pour identifier la cause précise de l'infection. Une prise de sang peut aussi être réalisée à la recherche d'une fragilité du système immunitaire.

Muguet buccal : TRAITEMENT

Quels sont les principes du traitement du muguet buccal ?

Une fois le diagnostic effectué par le médecin, celui-ci prescrira un traitement local, dit « antifongique » puisqu'il va lutter contre le champignon responsable de l'infection. Il se présente sous forme de lotion ou d'un gel à appliquer à l'intérieur de la bouche du bébé plusieurs fois par jour pendant une à trois semaines.

Même si l'amélioration peut se voir en quelques jours de traitement  il est très important d'effectuer le traitement jusqu'à la fin de la durée prescrite pour éviter les récidives.  

En cas d'allaitement, si la mère a des problèmes au niveau des mamelons des seins, elle doit également consulter. Si une mycose locale est diagnostiquée, elle devra être traitée afin d'éviter de retransmettre l'infection au nourrisson après sa guérison.

Quels sont les risques du traitement ?

Peu de risques existent pour ce traitement. Il est la plupart du temps bien toléré par les nourrissons. Comme tout médicament, il existe un risque d'allergie au produit. Parfois il peut également provoquer des troubles digestifs tel que des diarrhées ou des nausées. La forme en gel est contre-indiquée chez les nourrissons de moins de 6 mois, car il existe un risque de suffocation étant donné que leur réflexe de déglutition n'est pas encore suffisamment développé.

Muguet buccal : PREVENIR

Comment réduire les risques d'apparition ou de récidive de muguet buccal ?

Afin d'éviter l'apparition ou la récidive du muguet, il faut stériliser régulièrement les différents objets qui sont en contact avec sa bouche tels que les hochets, tétines et sucettes. Pour cela il est possible par exemple de les faire bouillir pendant une quinzaine de minutes dans l'eau. Il faut également les remplacer de temps en temps lorsqu'ils sont abîmés ou collants.

De plus, si la mère qui allaite présente des symptômes de mycose des seins ou du mamelon, tels que des douleurs locales, il est important de consulter un médecin pour poser le diagnostic et éviter la transmission à l'enfant le cas échéant.

Muguet buccal : PLUS D'INFOS

La maladie en France chiffres

Le muguet est une affection fréquente du nourrisson : environ un sur dix sera atteint. Elle survient le plus souvent dans les six à dix jours après la naissance.

Liens site

http://www.dermatonet.com/fiche-dermatonet-champignons-bouche.htm

Liens pourquoi Docteur

Mycose de la peau : des infections à champignons de la peau, qui touchent aussi les muqueuses, des cheveux et des ongles

Liens Youtube

Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.


JDF