ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Bouche sèche : la xérostomie mauvaise pour l’état dentaire et la digestion

Publié le 01.01.1970
Mise à jour 26.05.2021
Mots-clés :
Bouche sèche : la xérostomie mauvaise pour l’état dentaire et la digestion
©123RF-Andrey Zametalov

La sécheresse de la bouche, ou « xérostomie », est une sensation fréquente et le plus souvent bénigne. Souvent liée à la prise d’un médicament, dans certaines circonstances, elle peut être secondaire à une maladie, comme le syndrome de Gougerot-Sjögren.

 

Bouche sèche : la xérostomie mauvaise pour l’état dentaire et la digestion : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

La sécheresse de la bouche ou sécheresse buccale, est appelée « xérostomie » par les médecins.
Quand elle est avérée, elle est en rapport avec un manque de salive ou « hyposialie ».

Qu'est-ce qu’une sécheresse de la bouche ?

La sécheresse de la bouche (ou xérostomie) est une sensation de sécheresse qui peut être liée à un manque de salive ou « hyposialie ». Elle peut s’accompagner d’une sécheresse de la gorge, de sensations de brûlure, voire dans les cas les plus sévères, de plaies de la bouche. La mastication des aliments peut devenir pénible et les appareils dentaires difficiles à supporter. Parfois, l’entourage se plaint de la mauvaise haleine de la personne affectée par ce problème.
La salive est essentielle pour garder sains le revêtement de la bouche (la « muqueuse buccale ») et les dents : la salive nettoie, en effet, la muqueuse et les dents (débris d’aliments et cellules mortes du revêtement de la bouche et des joues). Elle neutralise les acides produits par la plaque dentaire et prévient les infections en réduisant le nombre de bactéries et de champignons.
La salive participe également à la digestion de la nourriture en rendant celle-ci plus molle pour faciliter la mastication et la déglutition des aliments, puis le transfert du bol alimentaire le long de l’œsophage. Enfin, la salive amorce la digestion de certains aliments (amidon).
Le manque de salive favorise le dépôt de plaque dentaire, augmentant ainsi le risque de gingivite, de caries et d’autres infections de la bouche. Avoir la bouche sèche est donc non seulement une situation inconfortable, mais également un état à risque pour la santé des dents et du système digestif.

Bouche sèche : la xérostomie mauvaise pour l’état dentaire et la digestion : CAUSES

A quoi est due la sensation de bouche sèche ?

Au-delà des causes liées à l’âge, d’autres facteurs peuvent contribuer à la sensation de bouche sèche : le stress, le tabagisme ou la mastication du tabac (chique) et la respiration par la bouche la nuit, par habitude ou sous l’influence de l’alcool ou de certains psychotropes.
• Toutes les situations qui s’accompagnent d’une déshydratation, comme l’exercice physique, une transpiration excessive ou les maladies qui donnent de la fièvre, des vomissements ou des diarrhées, peuvent donner la bouche sèche.
• Certains médicaments peuvent rendre la bouche sèche. Ce sont ceux prescrits pour traiter la dépression (antidépresseurs), l'anxiété (anxiolytiques sédatifs), la douleur (morphiniques), les allergies et les rhumes (anti-histaminiques et décongestionnants), l'acné (isotrétinoïde), l'épilepsie (anti-épileptiques), l'hypertension (diurétiques), la maladie de Parkinson (anti-parkinsoniens), la migraine (anti-migraineux) les troubles psychotiques (anti-psychotiques), l'incontinence urinaire (atropinique comme l’oxybutynine), l'asthme (certains broncho-dilatateurs anticholinergiques)... La xérostomie est également un effet secondaire de certains relaxants musculaires (myorelaxants), des amphétamines et du cannabis.
• Certaines maladies peuvent affecter les glandes salivaires : le syndrome de Gougerot-Sjögren (où la xérostomie est associée à une sécheresse des yeux), l’infection par le VIH (SIDA), la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer, le diabète, l'anémie, la polyarthrite rhumatoïde, l'hypertension, les accidents vasculaires cérébraux, et les oreillons.
• Certains traitements contre le cancer peuvent causer des lésions des glandes salivaires : l’irradiation de la tête et du cou et certaines chimiothérapie peuvent réduire la quantité de salive produite.
• Les lésions nerveuses, suite à une blessure ou une chirurgie au niveau de la tête, peuvent réduire la quantité de salive dans la bouche, de même que l’ablation chirurgicale des glandes salivaires.

Bouche sèche : la xérostomie mauvaise pour l’état dentaire et la digestion : CONSULTATION

Quels sont les risques de la sécheresse de la bouche ?

La sécheresse de la bouche aggrave le risque d’avoir des caries dentaires ou une maladie des gencives (« parodontopathie ») puisque la salive limite la croissance des bactéries et fait un nettoyage partiel des débris alimentaires et de la plaque dentaire.
La bouche sèche peut rendre difficile le port de prothèses dentaires (dentiers) car le contact avec la gencive sèche se fait difficilement, et de façon douloureuse.

Quand faut-il consulter un médecin ?

La sécheresse de la bouche doit faire consulter un médecin si la sécheresse a débuté en même temps que la prise d'un nouveau traitement, si les mesures d'automédication n'ont eu aucun effet, si l’état des dents et des gencives s’aggrave (mauvaise haleine et douleurs) et, enfin, si la sécheresse de la bouche s’associe à une sécheresse des yeux, voire à des douleurs diffuses articulaires et musculaires.

Comment faire le diagnostic de la cause d’une sécheresse de la bouche ?

Le médecin réalisera un interrogatoire soigneux pour rechercher la prise d’un médicament susceptible d’assécher la bouche et les antécédents de traitements chirurgicaux ou du cancer.
Il recherchera des signes associés en faveur d’une maladie sous-jacente comme un syndrome de Gougerot-Sjögren (diminution de la sécrétion de larmes), une maladie de Parkinson (tremblement de repos et hypertonie), …
Il cherchera ensuite à confirmer par des tests la diminution de production de salive et d’en identifier la cause. La « mesure du débit salivaire » qui consiste à mesurer dans un verre gradué la quantité de salive que peut cracher la personne en 15 minutes est un moyen simple de quantifier cette hyposécrétion salivaire. On considère qu’elle est pathologique en-deçà de 1,5 ml sur 15 minutes.
En cas de suspicion de maladie associée, différents tests spécifiques seront demandés.

Bouche sèche : la xérostomie mauvaise pour l’état dentaire et la digestion : QUE FAIRE ?

Que peut-on faire en cas de sécheresse de la bouche ?

Le meilleur conseil est de boire régulièrement un peu d’eau tout au long de la journée. Il est possible de sucer des bonbons acidulés ou mâcher des gommes sans sucre pour activer la salivation.
Il vaut mieux éviter les aliments salés, secs ou collants (chips, biscuits d’apéritif, fruits secs...) et la caféine, ainsi que les boissons alcoolisées qui déshydratent.
Il faut privilégier des aliments mous (soupes, purées liquides, flans...) ou il faut les ramollir avec du beurre ou de la crème.
Il faut réduire sa consommation de tabac et, si possible, arrêter de fumer.
Les dentistes conseillent de se rincer la bouche avec de l’eau avant et après chaque repas, ainsi que se laver les dents après chaque repas avec une brosse souple et un dentifrice au fluor. Des bains de bouche ne contenant ni alcool, ni eau oxygénée sont utiles pour le maintien de la santé buccale.
Le chauffage en hiver assèche souvent l’atmosphère intérieure d’un appartement et un humidificateur d’atmosphère dans la chambre peut être intéressant.

Comment traiter la xérostomie avérée ?

Si la bouche sèche est provoquée par certains médicaments, le médecin peut en ajuster la dose ou substituer le médicament par un autre qui ne cause pas de xérostomie.
Le médecin peut aussi prescrire de se rincer la bouche pour partiellement la nettoyer et la garder humide.
S'il n'y a pas d'amélioration, un médicament qui stimule la production de salive, comme le chlorhydrate de pilocarpine à 5 mg (Salagen®) peut également être prescrit. L’anétholtrithione (Sulfarlem S25®) n’est pas très efficace dans les formes sévères.
Il existe également des substituts salivaires mais d’efficacité discutable (solutions de composition proche de la salive) ou des dispositifs médicaux (Artisial®) qui peuvent permettre de combattre ces troubles. Ces médicaments sont vendus sans ordonnance.
Néanmoins, un avis médical préalable est préférable.
Des produits d’hygiène disponibles en pharmacie permettent également de combattre les troubles dus à une sécrétion salivaire insuffisante.

Bouche sèche : la xérostomie mauvaise pour l’état dentaire et la digestion : PLUS D’INFOS

La bouche sèche en France

La bouche sèche peut concerner tout le monde en cas de déshydratation, de fièvre ou de prise de certains médicaments.

Les liens des de la bouche sèche

Le site de l’Association Française du Gougerot-Sjögren et des syndromes secs
https://www.afgs-syndromes

Les malades pour la recherche !
Le site du groupe de malades en faveur de la recherche sur les maladies chroniques, le groupe ComPaRe, permet aux malades de participer activement à la recherche sur l'amélioration du traitement et de son confort, via des questionnaires en ligne, et de bénéficier en priorité des avancées de la recherche. 

Ce groupe est organisé par l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.

Les liens Pourquoi Docteur

Sécheresse vaginale : une douleur du vagin majorée lors des rapports sexuels

La maladie de Gougeriot-Sjögren

Du chewing-gum sans sucre pour lutter contre les bactéries

Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.


JDF