ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Abcès dentaire : une poche de pus qui doit conduire chez le dentiste

Publié le 10.03.2015
Mise à jour 10.03.2015
Abcès dentaire : une poche de pus qui doit conduire chez le dentiste
oneblink-cj/iStock

Un abcès dentaire est un amas de pus au contact d’une dent. Il existe plusieurs types d'abcès dentaires (abcès péri-apical ou abcès parodontal).

Abcès dentaire : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

Un abcès dentaire est une poche de pus qui siège au contact d’une dent.
On distingue plusieurs types d'abcès : abcès parodontal, abcès péri-apical.
Cet amas de pus peut diffuser à la gencive et à l’os qui l’entourent, ou au-delà.
Sans traitement, l’abcès évolue plus ou moins vite vers une « fistulisation »

Qu’est-ce qu’un abcès dentaire ?

L’abcès dentaire est une accumulation de pus liée à une infection. Cette infection peut trouver son origine, soit au niveau d’une dent, soit au niveau d’une gencive malade (gingivite ou parodontopathie).
L’abcès provoque une douleur vive et se manifeste parfois par d’autres signes locaux (gonflement de la bouche ou du visage, gêne à l’ouverture de la bouche, contracture de la mâchoire, …) ou généraux (fatigue, fièvre...).
Un abcès péri-apical est un abcès qui survient au bout de la racine de la dent du fait d’un départ de l’infection dans la pulpe dentaire, le tissu qui est à l’intérieur de la dent (origine endodontique). Le pus sort ensuite dans la gencive par le canal dentaire au sommet de la racine (où passe normalement les vaisseaux sanguin et les nerfs qui vont dans la pulpe dentaire).
Un abcès parodontal est une infection localisée dans les tissus parodontaux (gencive et os alvéolaire). C'est une exacerbation aiguë d’une inflammation chronique qui siège dans une poche parodontale. Cette poche correspond à un décollement de la gencive par rapport à la dent, en rapport avec une maladie inflammatoire de la gencive (parodontite ou gingivite).

© 123RF-bastetamon

Quelles sont les causes de l’abcès ?

Le plus souvent, l’abcès résulte de la complication d’une carie dentaire non soignée : c’est l’abcès péri-apical. Cette carie peut progresser jusqu’au tissu situé au centre de la dent (la « pulpe ») et aboutir à une infection bactérienne de la pulpe puis à un abcès de la gencive, si les germes atteignent l’extrémité de la racine de la dent.
Une autre cause d’abcès péri-apical peut être un traumatisme dentaire. Suite à un choc (plus ou moins récent), la pulpe de la dent peut se nécroser et il peut arriver que ce tissu mort s’infecte et aboutisse à un abcès qui va sortir de la dent par l’apex de la racine.

© 123RF-bastetamon
En cas de lésion ou de pathologie des gencives, des bactéries peuvent se développer entre la dent et les tissus qui l’entourent, dans une poche parodontale qui correspond à un décollement localisé. Cela aboutit à un abcès parodontal. Il ne peut pas y avoir d'abcès parodontal s'il n'y a pas d’abord une poche parodontale. La conclusion est qu’il faut traiter les gingivites et les poches parodontales pour prévenir cette sorte d’abcès.
Un abcès parodontal peut aussi se développer lorsqu’une dent de sagesse reste incluse. La couronne qui est la partie normalement visible d’une dent de sagesse reste recouverte de tissus qui vont s’infecter.
Des résidus alimentaires et des bactéries peuvent parfois se loger entre une dent et les gencives et générer un abcès.

Quels sont les signes de l’abcès dentaire ?

Le signe le plus caractéristique de l’abcès est une douleur intense et lancinante, dans la dent ou la gencive. En général, cette sensation douloureuse survient soudainement, et peut s’aggraver en quelques heures ou quelques jours. Parfois, elle se propage à l’oreille, à la mâchoire inférieure ou au cou, du même côté que la dent touchée.
Au début cet abcès peut se manifester uniquement par une douleur à la pression sur la dent lors de la mastication, par une sensibilité aux aliments ou aux boissons très chaudes ou très froides, ou par un goût désagréable dans la bouche.
La douleur peut s’accompagner d’un gonflement de la gencive autour de la dent infectée dont la localisation peut différer selon le type : gonflement localisé haut sur la racine de la dent, en cas d’abcès péri-apical et gonflement localisé bas, près de la couronne, en cas d’abcès parodontal.
D’autres signes témoignent de l’importance de l’abcès et de sa diffusion locorégionale comme un œdème localisé du visage, une gêne pour avaler ou pour bouger la langue et une difficulté à ouvrir la bouche. Cette diffusion peut être générale et doit être suspectée devant une fièvre à 38°-39°C, un gonflement des ganglions du cou et un malaise général.

Abcès dentaire : CONSULTATION

Quand faut-il consulter ?

En cas d’abcès dentaire, il est nécessaire de soulager la douleur et de voir un dentiste dès que possible.
Dans certains cas, une consultation aux urgences est nécessaire. C’est en particulier le cas s’il y a de la fièvre ou si le visage est gonflé car cela témoigne d’une diffusion de l’infection au-delà de la bouche.
La consultation urgente est également nécessaire en cas de diabète ou de maladie cardiaque qui risque d’être décompensée par une infection. Enfin, il faut aussi consulter en urgence en cas de traitement risquant de réduire les défenses immunitaires (chimiothérapie, immunosuppresseurs ou corticoïdes).

Que faire en attendant de voir un dentiste ?

S’il n’y a pas d’urgence, et en attendant la consultation avec le dentiste, il faut prendre un médicament contre la douleur (antalgique), en général du paracétamol ou des anti-inflammatoires non-stéroïdiens à dose faible.
Quelques gestes simples peuvent aussi apporter un soulagement. Il faut éviter les aliments et les boissons très chaudes ou très froides. Il faut privilégier les aliments mous et éviter de mastiquer avec le côté de la bouche où se trouve l’abcès. Une poche de glace enveloppée dans un linge propre posé sur la joue pendant une dizaine de minutes peut apporter un soulagement. Mâcher un clou de girofle quelques minutes, avec la dent infectée, peut apporter un soulagement lors des crises du fait de son activité antalgique locale. Enfin, il faut utiliser une brosse à dents souple et éviter le fil dentaire autour de la dent infectée.

Abcès dentaire : TRAITEMENT

Comment se traite un abcès dentaire ?

Un abcès dentaire ne guérit jamais de lui-même et peut donner lieu à des infections qui peuvent être graves et dans d’autres parties du corps, au-delà de la bouche. C’est pourquoi l’abcès doit absolument être soigné par un spécialiste : un chirurgien-dentiste ou un stomatologue.
Pour traiter un abcès péri-apical, le chirurgien-dentiste (ou le stomatologue) va faire un drainage de l’abcès, ce qui consiste à évacuer le pus en perçant la couronne de la dent sous anesthésie locale, avant de nettoyer les canaux de la dent (situés dans les racines de la dent) pour éliminer le tissu qui est à l’intérieur de la dent (pulpe) infectée. Puis, il sera nécessaire de reboucher les canaux à l’aide d’une pâte dentaire spéciale pour éviter une nouvelle infection dans une dent qui est, dès lors, « dévitalisée » (morte). Dans les cas où l’infection a commencé à diffuser, des antibiotiques seront prescrits.
Pour traiter un abcès parodontal, il faut nettoyer l’espace entre la dent et la gencive touchées, sous anesthésie locale, puis essayer de recoller la gencive si la poche n’est pas trop importante. Si l’infection est sévère, l’extraction de la dent peut être nécessaire. Le chirurgien-dentiste peut aussi prescrire une préparation désinfectante à utiliser en bains de bouche.

Comment peut évoluer l’abcès dentaire ?

Sous traitement, la douleur s’estompe rapidement, puis l’infection régresse et guérit. Le plus souvent, la dent peut être conservée, mais elle est dévitalisée, c’est-à-dire que l’on a retiré le tissu vivant (la pulpe) à l’intérieur de la dent. L'extraction n'est indispensable que dans les cas d'infections graves.
Sans traitement, l’abcès évolue plus ou moins vite vers une « fistulisation » (formation d’un canal reliant l’abcès à la muqueuse ou à la peau, pour évacuer le pus). Ce phénomène atténue transitoirement les douleurs et le gonflement, mais l’infection expose à des complications graves en se diffusant à d’autres parties du corps. Les bactéries peuvent, en effet, atteindre la langue, la gorge, la face (et causer une « cellulite faciale ») ou les sinus maxillaires (qui sont situés juste sous l’œil) et entraîner une sinusite. Les bactéries peuvent emprunter les vaisseaux sanguins ou les lymphatiques et engendrer une nouvelle infection à distance de l’abcès dentaire : il est possible de voir apparaître des infections du cœur (endocardite), des poumons, des reins, d’une articulation, surtout en cas de prothèse. Enfin, un abcès dentaire non soigné peut être à l’origine d’une septicémie (infection générale).

© Inserm/Kerebel, Bertrand
Serimedis.Inserm.fr

 

Abcès dentaire : PREVENIR

Peut-on prévenir la survenue de l’abcès dentaire ?

L’hygiène bucco-dentaire est la clé de la prévention des abcès dentaires. C’est vrai chez l’enfant et le jeune adulte et c’est encore plus vrai chez l’adulte plus âgé, chez qui peuvent apparaître des problèmes de gencives.
Le brossage régulier et soigneux des dents est indispensable pour éliminer la plaque dentaire. La plaque dentaire est une sorte d’enduit qui se dépose sur les dents au cours de la journée. La plaque dentaire est formée d’un mélange de salive, de résidus d’aliments et de bactéries et est mauvaise à la fois pour les dents et pour les gencives. Il faut donc se brosser régulièrement les dents, au moins une fois par jour, au mieux 2 fois par jour, et dans certains cas, après chaque repas (en fonction de l’alimentation et de l’état de santé des gencives). Un brossage régulier et suffisamment prolongé prévient à la fois les caries dentaires et les maladies des gencives.
Il est préférable de choisir une brosse à dent en fonction de la souplesse de ses poils et il ne faut pas hésiter à la changer régulièrement.
L’usage d’un dentifrice fluoré est intéressant chez les enfants et les adolescents dans l’optique de renforcer l’émail et de prévenir l’apparition des caries. Chez l’adulte plus âgé, d’autres dentifrices permettent de lutter contre la plaque dentaire et les maladies des gencives.
Certains espaces entre les dents sont difficiles à atteindre au brossage. Il est donc conseillé de compléter un brossage soigneux par un nettoyage avec du fil dentaire ou de petites brosses inter-dentaires.
Pour que le fil dentaire soit bien employé, il faut prendre une longueur suffisante pour pouvoir enrouler le fil autour du majeur de chaque main, en laissant environ 5 cm entre les mains. Il s’agit de glisser le fil entre les dents pour former un demi-cercle, comme une « virgule », à la base de la dent, sans blesser la gencive et nettoyer la dent à partir de sa base vers le haut, 2 ou 3 fois. Il faut plutôt se brosser les dents après avoir passé la soie dentaire.
Une alimentation équilibrée contribue à la bonne santé des dents, au-delà de la seule santé générale. Il ne faut pas multiplier les repas et surtout éviter les grignotages.

Comment assurer une bonne hygiène dentaire ?

Une visite annuelle chez le dentiste est indispensable afin de vérifier l’absence de carie dentaire ou de maladie débutante des gencives, même s’il n’y a aucune douleur. Le dentiste réalisera le plus souvent un détartrage, l’accumulation de tartre pouvant favoriser une infection des gencives.
Entre deux visites chez le dentiste, il est nécessaire d’observer une bonne hygiène bucco-dentaire avec un brossage des dents régulier et soigneux. Il faut vérifiez régulièrement ses dents et ses gencives afin de consulter sans tarder si les gencives deviennent rouges ou gonflées, si elles saignent, si les dents bougent ou s’il existe des douleurs lors de la mastication.

Abcès dentaire : PLUS D’INFOS

Les liens de l’abcès dentaire

Le site de l’Assurance Maladie

Le site de Wikipédia

Les liens PourquoiDocteur

Mal de dent

Mauvaise haleine

Les vidéos de l’abcès dentaire

 

Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.


JDF