ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Punaises de lit et démangeaisons : comment faire face au retour d’un fléau ?

Publié le 12.01.2021
Mise à jour 12.01.2021
Punaises de lit et démangeaisons : comment faire face au retour d’un fléau ?
iStock/Cunaplus_M.Faba

Depuis les années 2000, les punaises de lit font leur grand retour en France. Bien que ne transmettant aucune maladie, l'infestation du logement par les punaises de lit est un réel fléau. Elles provoquent des piqûres désagréables et sont difficiles à éradiquer. En cas d'infestation des mesures strictes sont à mettre en place et le recours à un professionnel est souvent nécessaire. 

Punaises de lit et démangeaisons : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

Les punaises de lit sont des insectes-parasites, c'est-à-dire qu'elles vivent au dépend d'un autre organisme, appelé hôte

Les punaises de lit sont hématophages, c'est-à-dire qu'elles se nourrissent de sang pour survivre. Elles piquent leur hôte et sucent leur sang pendant 5 à 20 minutes. 

Une centaine d'espèces existent dont deux parasitent l'être humain : Cimex lectarius dans les régions tempérées et Cimex hemipterus dans les zones tropicales. 

Leurs piqûres sont prurigineuses, c'est-à-dire qu'elles provoquent des démangeaisons.

Qu'est qu'une punaise de lit ?

Une punaise de lit est un insecte brun de la taille d'un pépin de pomme. Elle ne saute pas, ne vole pas et se déplace à la vitesse des fourmis. Les punaises de lit sont des insectes-parasites suceurs de sang : elles piquent les humains pendant leur sommeil afin de se nourrir de leur sang : elles se nourrissent donc la nuit, principalement de sang humain, et se déplacent d’un endroit à un autre en montant sur nos corps. La morsure est généralement indolore, mais l’intensité de la réaction locale est variable, allant de simples taches rouges sur la peau jusqu’à des surinfections liées aux démangeaisons. Contrairement aux moustiques elles piquent toute l’année.

Très répandues avant la Seconde Guerre mondiale, les punaises de lit ont progressivement disparu au cours de la seconde moitié du 20ème siècle dans les pays développés, grâce aux insecticides modernes et l’augmentation globale du niveau social et économique. Toutefois, l’interdiction des insecticides dangereux DDT qui est neurotoxique, l’apparition de résistance aux produits d’extermination des punaises de lit et l’essor des voyages ont favorisé une recrudescence des cas d’infestation.

Si le sommier ou le matelas sont leur domicile privilégié, leur petite taille – entre 4 et 7 mm – leur permet de se cacher dans le canapé, les plinthes, le parquet, le papier peint, les prises électriques… Soit tous les lieux sombres où elles seront protégées de la lumière.
Et elles peuvent y rester longtemps. Elles survivent en moyenne 5 à 6 mois mais certaines femelles peuvent survivre sans se nourrir pendant 2 ans.

Comment se propagent les punaises de lit ? 

Les punaises de lit se propagent dans un endroit lorsqu'un objet ou du linge contaminé y est déposé. La dissémination est alors très rapide car les punaises se reproduisent rapidement. Les femelles pondent environ 200 à 500 œufs pendant leur vie, ils éclosent en 10 à 14 jours. 

Les larves se logent ensuite dans différentes parties de l'habitation pour devenir adultes. La chambre est le lieu le plus facilement infesté car les punaises se nourrissent du sang des dormeurs et n'aiment pas la lumière. Elles logent préférentiellement dans le matelas, le sommier, les placards, les sièges avec tissus ou les rideaux. En cas d'infestation majeure, toutes les pièces, les meubles et le linge peuvent être touchés. Le développement des punaises n'est pas lié à une mauvaise hygiène du logement.

Quand évoquer la présence de punaises de lit ?

Il faut évoquer la présence de punaises de lit devant l'apparition de piqûres caractéristiques sur la peau : piqûres ressemblant à celles des moustiques avec démangeaisons, survenant la nuit sur les parties de peau découvertes mais se suivant en ligne sur une partie du corps. 

La suspicion peut aussi se faire suite à la découverte de taches noires (les déjections des punaises) ou de minuscules œufs blancs sur la literie ou à proximité. Enfin bien sûr l'identification de punaises ou de leurs cadavres signent l'infestation du domicile. 

Punaises de lit et démangeaisons : DIAGNOSTIC

Quels sont les signes d'une piqûre par une punaise de lit ? 

Les piqûres des punaises de lit ressemblent à des piqûres moustiques : elles provoquent une peau rouge, enflée et sont prurigineuses (donnent des démangeaisons). 

Elles se situent sur les zones de peau découvertes pendant le sommeil (bras, jambes…) et peuvent se présenter comme une suite de 4-5 piqûres en ligne. 

Elles surviennent la nuit car les punaises se cachent souvent dans la literie et sont actives la nuit car elles n’aiment pas la lumière.

Quand faut-il penser à une punaise de lit ?

Au petit matin, c’est une minuscule tache de sang sur votre drap ou une piqûre sur votre peau qui peut sonner l’alerte. Outre les boutons rouges et alignés qui apparaissent au réveil sur le dos, les bras ou les jambes, leur présence se remarque par des petites taches de sang sur le drap. Au pied du lit, des petites traces noires, semblables à des taches d’encre, peuvent signaler leur présence. Ces dernières témoignent de la digestion de leur repas de sang. 

En revanche, les punaises de lit ne riment pas avec saleté. Elles ne sont pas le signe d’insalubrité. Contrairement à d’autres nuisibles, ce ne sont pas les conditions d’hygiène qui favorisent l’installation des punaises de lit. Ceux qui ont rapporté des punaises de leurs pérégrinations le savent : du 5 étoiles à l’auberge de jeunesse, tous les hébergements peuvent être infestés.

Quelles sont les complications en cas de piqûre par des punaises de lit ?

Les piqûres des punaises de lit ne transmettent pas de maladies (virus, bactéries, parasites). 

Elles peuvent en revanche provoquer de fortes démangeaisons (« prurit ») et une réaction allergique avec de l'urticaire ou une surinfection. 

Les piqûres peuvent aussi se surinfecter (impétigo) en cas de grattage excessifs avec des mains sales. 

En cas de gêne importante, il faut consulter un médecin pour la prescription d'un traitement apaisant. La présence de punaises de lit peut aussi provoquer du stress, de l'angoisse et des insomnies.

Punaises de lit et démangeaisons : TRAITEMENT

Comment traiter les piqûres dues aux punaises de lit ?

Les piqûres des punaises de lit disparaissent spontanément en 10 jours en moyenne. Aucun traitement n'est nécessaire. 

Il faut éviter de trop se gratter et se laver les mains régulièrement pour éviter les surinfections. 

Un traitement antihistaminique, local ou général, peut être nécessaire en cas de démangeaisons importantes ou de réaction allergique.

Comment se débarrasser des punaises de lit ? 

Souvent, la victime de ces insectes minimise la nuisance et pense pouvoir s’en sortir avec quelques pulvérisations d’insecticide de supermarché. Erreur, la bestiole est coriace (elle peut rester un an sans se nourrir de votre sang !) et elle peut diffuser à tout votre appartement. Matelas, canapés, rideaux, penderies… La liste de ses refuges est longue.

Dans un premier temps, une lutte mécanique, c'est-à-dire non chimique (sans insecticides) est nécessaire afin de réduire la propagation des punaises. L'ensemble des lieux infectés ou suspects doit être minutieusement réalisé. 

Le linge de lit et les vêtements doivent être lavés en machine à 60° minimum. Les objets non-lavables en machine peuvent être congelés pendant plus de 72 heures à moins de 20° ou mis au sèche-linge avec un cycle de 30 minutes minimum à la plus haute température possible. 

Il faut passer l'aspirateur avec l'embout fin sur les matelas, le lit et les meubles environnants. Le sac de l'aspirateur doit ensuite être jeté et l'aspirateur nettoyé car les punaises et les œufs sont simplement aspirés mais ne meurent pas. 

Le traitement des recoins et tissus d'ameublement doit être fait à la vapeur à 120°. 

Il faut également parfois recoller le papier peint et les plinthes, reboucher les fissures, refixer les interrupteurs, qui peuvent être des lieux d'accueil des punaises. 

Les traitements insecticides ne doivent pas être utilisés sans l’avis d’un spécialiste. Ces derniers vont surtout favoriser la dispersion des punaises.

En cas d'infestation majeure ou d'inefficacité des mesures mécaniques, il est indispensable de contacter un professionnel reconnu, ayant le certificat Certibiocide, ou de faire appel au service hygiène de la mairie d'habitation. Avec des insecticides et/ou des fumigènes, le professionnel interviendra deux fois. Les produits n’ont aucun effet sur les œufs, il faut donc passer une seconde fois trois semaines après leur premier passage pour détruire les larves. Entre ces passages, passer l’aspirateur plusieurs fois par semaine devient indispensable. Et à chaque fois, il faut jeter le sac.

Punaises de lit et démangeaisons : PREVENIR

Comment éviter l'infestation par les punaises de lit ? 

Afin d'éviter une infestation par les punaises de lit, quelques règles basiques sont à appliquer. 

Il faut tout d'abord éviter d'encombrer son intérieur, réduisant ainsi le nombre de cachettes possibles pour les punaises. 

En cas de récupération d'objets ou linge de seconde main, une inspection systématique permet de détecter l'éventuelle présence de punaises avant de les ramener chez soi. Le linge peut par prudence être lavé à 60° avant rangement et les meubles traités par vapeur à 120°. 

Lors d'un emménagement, il est utile d'inspecter toutes les pièces avant d'y disposer ses meubles. 

En voyage, des précautions doivent aussi être prises. Avant l'installation dans la chambre d'accueil, une inspection des placards et du lit permet de détecter l'éventuelle présence de punaises. Les valises ne doivent pas être installées sur le lit ni au sol mais au niveau de support bagages. 

Au retour du voyage, il faut inspecter les bagages et leur contenu hors de la chambre à la recherche de punaises. En cas de doute, la valise et tout son contenu doivent être traités. 

Punaises de lit et démangeaisons : PLUS D'INFO

Les punaises de lit en France 

Depuis quelques années, la propagation des punaises de lit dans le monde entier dont la France est en recrudescence. Les voyages internationaux et la résistance aux insecticides en sont les principales causes. On estime à 70 000, le nombre de consultations en médecine générale en France par an pour des problèmes liés aux punaises de lit. Toutes les régions de France sont touchées mais le taux est plus élevé en région PACA et Auvergne-Rhône-Alpes. Dans plus de la moitié des cas, l'infestation a lieu au domicile et dans un quart des cas dans un hébergement collectif (hôtel, location...)

 

Liens site

Site du ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales : les punaises de lit, l'état vous accompagne

Site de l'Agence Régionale de Santé PACA : punaises de lit, les bons gestes à adopter 

Réseau Sentinelles : étude Puli, consultations liées aux punaises de lit en médecine générale en 2019 2020

Site du ministère des Solidarités et de la Santé : questions réponses sur les punaises de lit

site du service public : prolifération des punaises de lit, que faire ?

Liens pourquoi Docteur

Démangeaison, prurit : une démarche hiérarchisée permet de trouver la cause

Démangeaison, surinfection, dépression : le grand retour des punaises de lit

Le gouvernement part à la chasse contre les punaises de lit

Punaises de lit : comment faire face à l'invasion

Punaises de lit : le retour d'un fléau


Liens vidéos

France 5, La Quotidienne : les punaises de lit un fléau en pleine recrudescence

 


Brut : l'enfer des punaises de lit

Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.


JDF