ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Infectiologie

Coronavirus : les premiers chiffres américains confirment les données chinoises et italiennes

Les données des CDC américains confirment ce que l’on a observé en Chine et en Italie : le risque de maladie grave et de décès lié à la COVID-19 augmente avec l’âge et est plus élevé dans les groupes d'âge les plus avancés.

  • Par le Dr Jean-Paul Marre
  • Michael-Tatman/istock
  • 19 Mar 2020
  • A A

    Les Centers for Diseases Control (CDC) américains ont une solide réputation au plan épidémiologique et leurs premières analyses sur les infection à coronavirus aux USA étaient donc très attendues. Sur les 4 226 premiers cas de COVID-19 aux Etats-Unis, il apparaît que 31% des maladies, 45% des hospitalisations, 53% des admissions en soins intensifs et 80% des décès sont survenus chez des adultes âgés de 65 ans ou plus. Le pourcentage le plus élevé de résultats graves est enregistré chez les personnes âgées de 85 ans ou plus.

    Ces résultats sont similaires aux données chinoises, qui indiquent que plus de 80% des décès s’y sont produites chez les personnes âgées de 60 ans ou plus. Ces données, encore préliminaires, montrent également que des maladies COVID-19 peuvent survenir chez les adultes de tout âge, mais les personnes âgées de moins de 19 ans semblent avoir une maladie moins grave, sans quasiment aucune hospitalisation ou décès signalés à ce jour.

    Le détail des chiffres hospitaliers

    Au 16 mars, un total de 4 226 cas de COVID-19 aux États-Unis ont été signalés aux CDC américains, avec de multiples cas signalés chez des personnes âgées de 65 ans et plus et chez des personnes vivant dans des maisons de retraites. Comme les rapports d'autres pays, ceci suggère que le risque de maladie grave et de décès lié à la COVID-19 est plus élevé dans les groupes d'âge les plus avancé.

    Parmi les 508 (12%) patients connus pour avoir été hospitalisés, 9% sont âgés de 85 ans et plus, 26% sont âgés de 65 à 84 ans, 17% sont âgés de 55 à 64 ans, 18% sont âgés de 45 à 54 ans et 20 % sont âgés de 20 à 44 ans. Moins de 1 % des hospitalisations concernent des personnes âgées de moins de 19 ans. Le pourcentage de personnes hospitalisées augmente donc avec l'âge.

    Facteur âge et réanimation

    Parmi les 121 patients connus pour avoir été admis dans une unité de soins intensifs, 7% des cas concernent chez les adultes de 85 ans et plus, 46% des adultes âgés de 65 à 84 ans, 36% des adultes âgés de 45 à 64 ans et 12% des adultes âgés de 20 à 44 ans. Aucune admission dans une USI n'a été signalée parmi les personnes âgées de moins de 19 ans. Les pourcentages d'admissions aux soins intensifs sont les plus faibles chez les adultes âgés de 20 à 44 ans (2 à 4%) et les plus élevés chez les adultes âgés de 75 à 84 ans (11 à 31%).

    Parmi les 44 cas dont le devenir est connu, 15 (34%) décès ont été signalés chez les adultes âgés de 85 ans et plus, 20 (46%) chez les adultes âgés de 65 à 84 ans et neuf (20%) chez les adultes âgés de 20 à 64 ans. Les pourcentages de létalité augmentent avec l'âge, passent d'aucun décès signalé chez les enfants âgés de moins de 19 ans à des pourcentages plus élevés (10 à 27%) chez les adultes âgés de 85 ans et plus.

    Limites d’un rapport préliminaire

    Dans ce rapport, les cas de COVID-19 aux États-Unis survenus entre le 12 février et le 16 mars 2020 et la gravité de la maladie (hospitalisation, admission en unité de soins intensifs [USI] et décès) ont été analysés par groupe d'âge.

    Aucune donnée sur les maladies sous-jacentes n'était disponible. Les données sont donc préliminaires et il manque certaines caractéristiques clés, notamment le statut d'hospitalisation (1 514), l'admission aux soins intensifs (2 253), le décès (2 001) et l'âge (386). En raison de ces données manquantes, les pourcentages d'hospitalisations, d'admissions aux soins intensifs et de décès (pourcentages de létalité) ont été estimés comme une fourchette.

    Pas de changement du tableau

    Aux États-Unis également, le risque de maladie grave et de décès au cours de la COVID-19 augmente avec l'âge. La distanciation sociale est recommandée pour tous les âges afin de ralentir la propagation du virus, de protéger le système de soins et d'aider à protéger les personnes âgées vulnérables.

    Selon les CDC américains, les personnes âgées doivent maintenir des réserves suffisantes d'aliments non périssables et une réserve de médicaments de au moins 30 jours, prendre des précautions pour garder les autres à distance, se tenir à l'écart des personnes malades, éviter autant que possible les foules, éviter les croisières et les voyages aériens non essentiels, voire rester à la maison autant que possible pour réduire encore le risque.

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF