Médecine générale

Vaccination antigrippale : point sur les nouvelles modalités pratiques

La campagne de vaccination contre la grippe débutera le 18 octobre. Quelle articulation avec la vaccination contre le Covid-19 ? Quels sont les vaccins disponibles et les nouveaux professionnels habilités à vacciner ? On fait le point avec vous.

  • vchal/istock
  • 07 Oct 2022
  • A A

    La campagne de vaccination automnale contre le Covid-19 a débuté ce lundi, avec un peu d'avance sur le calendrier. Celle contre la grippe, infection qui pour mémoire touche en moyenne 2 à 6 millions de personnes par an et en tue 9000, débutera, comme prévu, le 18 octobre prochain. Visant à peu près le même public fragile, les deux campagnes s'articuleront ensemble comme la Haute Autorité de Santé l'avait préconisé en juin dernier « pour des raisons de mobilisation et de logistique ».

    La vaccination est comme tous les ans recommandée pour les personnes à risque de forme grave ou compliquée, les professionnels de santé au contact de patients à risque, l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque et des personnes immunodéprimées ainsi que les aides à domicile des particuliers employeurs vulnérables. Sans oublier la nouveauté 2022 : les professionnels exposés aux virus influenza porcins et aviaires, afin d'éviter la transmission aux animaux des virus grippaux humains.

    Peut-on administrer de manière concomitante le vaccin contre la grippe et le rappel contre le Covid-19 ? Quels sont les vaccins disponibles cette année ? Quels professionnels sont autorisés à vacciner ? On fait un point rapide sur les modalités pratiques de la vaccination antigrippale, qui selon Santé Publique permettrait d'éviter chaque année environ 2500 décès.

    Grippe et Covid-19 : un parcours vaccinal simplifié 

    La HAS a rappelé récemment que « la réalisation concomitante des vaccins contre la grippe et la Covid-19 est possible afin d’éviter tout délai dans l'administration de l'une ou de l'autre de ces injections ». Les deux vaccins peuvent donc être réalisés le même jour, mais dans deux sites distincts : un dans chaque bras.

    Pour les patients ne recevant pas les deux injections le même jour, l'Autorité de Santé confirme sa position de l'année dernière : « il n'y a pas de délai à respecter entre les deux vaccinations ». Tout est fait pour simplifier le parcours vaccinal des personnes à risque et améliorer la couverture vaccinale qui peine tous les ans à atteindre ses objectifs.

    Qui vaccine ? Avec quels vaccins ?

    Cette année pas de grand changement du côté des vaccins disponibles toujours au nombre de quatre tétravalents.  A partir de 6 mois sont disponibles le Fluarix Tetra, l'Influvac Tetra et le Vaxigrip Tetra auxquels se rajoute à partir de 65 ans le vaccin Efluelda. A noter que le vaccin Influvac Tetra peut désormais être utilisé selon son AMM à partir de l'âge de 6 mois et non plus 3 ans comme auparavant.

    C'est aussi l'occasion de rappeler que plusieurs textes réglementaires émis l'année dernière ont élargi les compétences vaccinales des pharmaciens d'officine et des infirmiers qui peuvent désormais vacciner contre la grippe l'ensemble des personnes majeures ciblées ou non par les recommandations vaccinales. Évolution récente aussi pour les sage-femmes qui sont maintenant autorisées à pratiquer la vaccination antigrippale de certains publics dont les femmes enceintes, leur entourage et l'entourage des nourrissons de moins de 8 semaines. Enfin de façon dérogatoire et exceptionnelle, « pour ne manquer aucune opportunité » les préparateurs en pharmacie et les étudiants de 2ème et 3ème cycle court de pharmacie, sont également autorisés à vacciner contre la grippe (et le Covid-19) sous certaines conditions.

    La HAS rappelle en outre, comme chaque année, « l’importance de promouvoir la vaccination antigrippale afin d’atteindre l’objectif d’une couverture vaccinale d’au moins 75% pour tous les groupes pour lesquels cette vaccination est recommandée, y compris en milieu professionnel » et de préciser que « cet objectif est d’autant plus important que dans un contexte de Covid-19, les efforts de vaccination contre la grippe saisonnière vont aider à limiter la surcharge du système de soins. »

    Publicité

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF