ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Infectiologie

Covid-19 : l’OMS clarifie sa position sur la transmission par aérosol

L’OMS reconnait la possibilité d’une transmission du coronavirus par la respiration à l’intérieur des pièces.

  • Par Mathilde Debry
  • wildpixel / istock.
Mots-clés :
  • 10 Jul 2020
  • A A

    Après plusieurs tergiversations, l’OMS a fini par clarifier sa position. Le coronavirus pourrait bien s’attarder dans l’air une fois les réunions terminées, se transmettant d'une personne à l'autre. "Il est satisfaisant que l’OMS reconnaisse enfin qu'une transmission par voie aérienne peut se produire, bien que les preuves scientifiques doivent encore être consolidées", s’est félicité Linsey Marr, expert en aérosols chez Virginia Tech.

    Eviter les endroits bondés

    L'agence indique que la transmission du virus par aérosols pourrait être responsable de "l'apparition de Covid-19 signalée dans certains lieux fermés, tels que les restaurants, les boîtes de nuit, les lieux de culte ou les lieux de travail où les gens peuvent crier, parler ou chanter".

    En plus d'éviter les contacts étroits avec les personnes infectées et de se laver les mains, nous devrions "éviter les endroits bondés, les lieux de contact étroit et les espaces clos ou mal aérés", poursuit l’OMS. Les maisons et les bureaux devraient aussi assurer une bonne ventilation.

    Pas cultivable

    L’agence sanitaire a également confirmé que le virus pouvait être propagé par des personnes asymptomatiques, même si c’est probablement très rare. "Les personnes infectées peuvent transmettre le virus aussi bien lorsqu'elles ont des symptômes que lorsqu'elles n'en ont pas", peut-on lire dans un communiqué.

    Plus tôt dans la semaine, 239 scientifiques issus de 32 pays ont adressé une lettre ouverte à l'OMS. Ils y rapportent des éléments qui laissent penser que le SARS-CoV-2 pourrait se propager par voie aérienne, avec comme seule protection possible le port du masque pour tout le monde.

    Selon une autre étude, publiée par l’Oxford University Press et effectuée dans un hôpital anglais au plus fort de l’épidémie, le virus diffuse en aérosol mais n’est pas cultivable.

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF

    Publicité Anoro pavé