ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Santé publique

Des composants des sièges auto jugés toxiques pour le cerveau des enfants

Des produits utilisés pour fabriquer les sièges auto peuvent avoir des répercussions sur le développement des compétences cognitives et sociales des enfants.

  • Par Mathilde Debry
  • encrier / istock.
  • 07 Oct 2021
  • A A

    Le développement cérébral de "toute une génération" serait menacé. Très alarmistes, des chercheurs américains viennent de démontrer que certains produits utilisés pour fabriquer les sièges auto sont "neurotoxiques", surtout pour les enfants.


    Esters organophosphorés

    Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques se sont focalisés sur les esters organophosphorés, qui sont utilisés pour rendre les produits de consommation moins inflammables. "On les trouve dans une grande variété d’objets électroniques, les matériaux de construction, les véhicules, les meubles, les sièges auto, les plastiques et les textiles", précisent les scientifiques. Par conséquent, "les esters organophosphorés et leurs métabolites sont régulièrement retrouvés dans l'urine, le sang, le tissu placentaire et le lait maternel des êtres humains dans le monde entier", ajoutent-ils.

    Après avoir synthétisé les résultats de dizaines d'études internationales, les scientifiques, publiés dans la revue Envrironmental Health Perspective, ont établi un lien entre l'exposition aux esters organophosphorés, la baisse du QI et de la capacité d'attention chez les plus jeunes. Ils ont également démontré que les enfants ingèrent les esters organophosphorés lorsqu’ils mettent leurs mains à la bouche.


    Appel aux industriels

    Les chercheurs appellent donc les industriels à utiliser désormais des matériaux moins nocifs pour la santé. "Si nous ne mettons pas fin à l’utilisation des esters organophosphorés maintenant, les conséquences seront graves et irréversibles", concluent-ils.

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF