ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Virus

Grippe et Covid : la double infection est possible

Attraper les deux virus simultanément est possible, mais pour se prémunir il est possible de se faire vacciner au même moment contre les deux maladies. En cas d’infection, il est important de bien connaître les différences dans les symptômes.

  • Par Jean-Guillaume Bayard
  • dragana991/iStock
  • 05 Oct 2021
  • A A

    Cet hiver pourrait être celui du retour des virus “traditionnels”, comme la grippe ou la bronchiolite. Dans le même temps, le SARS-CoV-2 reste toujours présent et fait planer la menace d’une double infection. Le médecin et professeur à l’université de Floride Adrien Borrowes a confirmé au média américain CNN qu’il est possible d’“attraper la Covid-19 et la grippe en même temps”. Pour se prémunir, notamment pour les personnes les plus à risque, la HAS a récemment indiqué que les vaccins contre ces deux maladies sont compatibles et peuvent même être administrés en même temps, bien que les lieux d’injection doivent être différents.


    Plus de cas Covid sévères

    L’une comme l’autre, la Covid-19 et la grippe touchent les poumons et peuvent déboucher sur une pneumonie ou une insuffisance respiratoire. Mais chacune peut également faire des dégâts plus importants dans l’organisme et entraîner des lésions au niveau du cœur, du cerveau et des tissus musculaires. De quoi “augmenter le risque d’effets à long terme” et la sévérité des symptômes, selon le Dr Michael Matthay, médecin et professeur à l'université de Californie à San Francisco, cité par CNN.

    À l’approche de l’hiver et alors que les températures ont déjà baissé, il est important de savoir différencier les deux affections. La grippe se caractérise généralement par une fièvre importante, des frissons, des maux de tête, des douleurs musculaires et une toux sèche. La Covid se manifeste par de la fièvre, une toux persistante, une perte du goût et/ou d’odorat, de la fatigue, des courbatures, des maux de tête, de gorge et un essoufflement. Si les symptômes apparaissent similaires, la proportion des cas sévères diffère. Pour la Covid-19, malgré le fait que de nombreuses personnes soient asymptomatiques, la proportion des cas sévères apparaît supérieure à celle des patients qui souffrent de la grippe.


    Protéger les plus fragiles

    Certaines populations à risque de formes graves, d’admission en réanimation ou de décès sont communes à la covid-19 et à la grippe. Il s’agit des personnes de plus de 65 ans, de personnes atteintes d’une maladie chronique ou fragilisant leur système et des femmes enceintes. Parmi ces personnes à risque, les séniors sont pour le moment ceux qui payent le plus lourd tribut à la grippe et à la Covid-19. Les personnes âgées de 60 ans et plus représentent 69% des journées d’hospitalisation pour grippe et 59% des hospitalisations pour grippe en unité de soins intensifs. Les séniors constituent également environ 90% des décès attribuables à la grippe.

    Pour protéger cette population, la meilleure solution reste la vaccination. La HAS a ainsi indiqué qu’il est important que les seniors soient protégés, alors que la campagne vaccinale contre la grippe est prévue pour débuter le 26 octobre prochain. Pour affronter l’hiver, le ministre de la santé a annoncé avoir “commandé beaucoup plus de vaccins antigrippaux que l’année dernière”. Olivier Véran table sur “dix millions de doses” disponibles “dans les frigos des pharmacies au moment où la campagne vaccinale commencera, à la fin de la troisième semaine d’octobre”.

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF