ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Urgence

Risques cardiaques, cancers, infections, allergies : l'impact des changements climatiques sur la santé

Plus de 200 revues scientifiques publient une tribune alertant sur les effets immédiats et les dangers futurs du réchauffement climatique entre tumeurs, cancers, maladies cardiaques et autres conséquences pour la santé.

  • Par Jean-Guillaume Bayard
  • Ekaterina_Simonova/iStock
  • 06 Sep 2021
  • A A

    Les effets de la crise climatique sur la santé humaine sont déjà visibles, et cela ne va faire qu’empirer. Les rédacteurs de plus de 230 revues médicales ont publié un éditorial commun soulignant les conséquences déjà présentes du réchauffement et en alertant sur les effets “catastrophiques” d’une hausse des températures de 1,5°C. Si ce niveau est atteint, l’impact sur la santé pourrait devenir irréversible, préviennent-ils.


    Des dommages impossibles à inverser

    Dans un premier temps, les chercheurs pointent les effets néfastes du dérèglement climatique sur la santé humaine enregistrés au cours des 20 dernières années. Parmi eux, ils ont relevé une augmentation des décès dus à la chaleur, la déshydratation et la perte de la fonction rénale, le cancer de la peau, les infections tropicales, les problèmes de santé mentale, les complications de grossesse, les allergies, les maladies cardiaques et pulmonaires, ainsi que les décès qui leur sont associés. “La santé est déjà mise à mal par l'augmentation de la température mondiale et la destruction du monde naturel, une situation sur laquelle les professionnels de la santé attirent l'attention depuis des décennies”, lit-on dans l'éditorial

    Pour la suite, les conséquences pourraient devenir dramatique. Actuellement, les gouvernements se sont accordés pour essayer de contenir le réchauffement climatique à 1,5°C, alors qu’il est déjà de 1,2°C. Pour les chercheurs, cela n’est pas suffisant et ne va pas assez loin pour protéger la santé publique. Ce niveau risquerait d’entraîner des “dommages catastrophiques pour la santé qui seront impossibles à inverser”, assènent les chercheurs.


    Objectif 0 réchauffement

    Les auteurs de l’éditorial rappellent l’urgence de la situation malgré le contexte sanitaire actuel. “Malgré la préoccupation nécessaire du monde pour la Covid-19, nous ne pouvons pas attendre que la pandémie passe pour réduire rapidement les émissions”, assurent-ils. Pour eux, il faut que les gouvernements répondent à la crise climatique avec le même esprit de “financement sans précédent” dédié à la pandémie. Cette publication commune dans autant de revues différentes est une première. Ce texte inédit “reflète la gravité de l'urgence du changement climatique à laquelle le monde est actuellement confronté”, soulignent les chercheurs.

    Pour les auteurs du texte, l’objectif doit être le zéro net, c’est-à-dire que le monde n'émet pas plus de gaz à effet de serre qu'il n'en retire de l'atmosphère. Selon eux, au rythme actuel, il est plus probable que le réchauffement climatique dépasse 2 °C. Un seuil qui, selon les climatologues, entraînerait des événements météorologiques extrêmes catastrophiques, entre autres impacts sur la vie humaine, animale et végétale.


    Un appel à l’action

    La plus grande menace pour la santé publique mondiale est l'échec persistant des dirigeants mondiaux à maintenir l'augmentation de la température mondiale en dessous de 1,5 °C et à restaurer la nature, concluent-ils. Des changements urgents à l'échelle de la société doivent être apportés et conduiront à un monde plus juste et plus sain. Nous, en tant qu'éditeurs de revues de santé, appelons les gouvernements et autres dirigeants à agir, marquant 2021 comme l'année où le monde change enfin de cap.”

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF