ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Covid-19

Vaccination : ouverture aux majeurs de tout âge souffrant de comorbodités

À partir de ce samedi, tous les Français majeurs qui présentent des comorbodités sont appelés à se faire vacciner. Au total, près de 4 millions de personnes sont concernées.

  • Par Jean-Guillaume Bayard
  • Roop_Dey/iStock
  • 30 Avr 2021
  • A A

    Face au nombre grandissant de créneaux de vaccination disponibles, le gouvernement a réagi. Ce jeudi, Emmanuel Macron a annoncé, dans un entretien à la presse régionale, l’ouverture aux personnes “qui ont une surcharge pondérale sérieuse”, soit “un indice de masse corporelle supérieur à 30”. “J'invite les 2,3 millions de Français concernés à se rendre dans les centres de vaccination dès ce week-end”, a-t-il indiqué. Ce vendredi matin, Olivier Véran est allé plus loin et a annoncé à Franceinfo que ce sont tous les “gens qui présentent des comorbidités, comme de l’hypertension, du diabète, des insuffisances rénales, cardiaques, ou des cancers” qui pourront se faire vacciner dès demain.


    4 millions de Français concernés

    Au total, ce sont 4 millions de Français supplémentaires qui sont appelés à se faire vacciner. “Le président de la République a fait hier une annonce importante, a-t-il expliqué. Il y a un certain nombre de Français qui, âgés de 18 à 55 ans, souffrent de maladies chroniques, au premier rang desquelles l’obésité – qui est la première maladie chronique ou le premier facteur de risque en dehors de l’âge, qui expose aux formes graves. Mais nous ouvrons évidemment la vaccination aux gens qui présentent des comorbidités, comme de l’hypertension ou du diabète, de l’insuffisance rénale, cardiaque, ou des cancers.

    Près de 15 millions de Français ont reçu une première injection et plus de 6 millions ont eu les deux doses. Ces dernières 24 heures, il y a eu 545 888 doses de vaccin injectées, un record, s’est félicité le ministre de la santé, précisant que cela correspond à “6 Français protégés chaque seconde”. Dans le même temps, le nombre de patients hospitalisés en réanimation continue de décroître et ce sont désormais 5 804 malades qui sont concernés, contre 6 000 il y a deux semaines. Le nombre de patients Covid à l’hôpital continue, lui aussi, de reculer avec 29 487 hospitalisations contre 29 911 la veille.


    Pas d’accélération du calendrier vaccinal

    La priorisation par âge reste la stratégie du gouvernement en terme de vaccination. La prochaine étape aura lieu le 15 mai avec l’ouverture aux 50-55 ans sans conditions de comorbidité. Tandis que de nombreuses voix réclament d’accélérer le calendrier, le chef de l’État a écarté cette option. “Pas tout de suite, a-t-il répondu. On peut optimiser le fonctionnement de nos 1 700 centres de vaccination. On va continuer à prioriser par âge parce que c'est le plus efficace.”

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF