ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Environnement

Pourquoi écouter les oiseaux chanter est bon pour le moral

S’arrêter et écouter le bruit de la rivière qui s’écoule ou le chant des oiseaux améliore le moral, les performances cognitives et peut diminuer le stress.

  • Par Jean-Guillaume Bayard
  • FCerez/iStock
  • 23 Mar 2021
  • A A

    Se rapprocher de la nature est bénéfique pour notre santé. Dans une précédente étude, des chercheurs espagnols ont affirmé que marcher au bord de l’eau est bon pour l’humeur, la vitalité et la santé mentale. Dans une nouvelle recherche, des scientifiques canadiens de l’université de Carleton avancent que prendre le temps d’écouter les sons naturels comme les bruits de l’eau qui coule ou encore les oiseaux qui chantent améliore le moral, les performances cognitives et même réduire le stress ! Un cocktail de bienfaits qu’ils présentent dans une étude publiée le 22 mars dans la revue scientifique PNAS.


    Une amélioration de 184% sur la santé générale

    Les chercheurs ont épluché les recherches déjà menées sur le sujet et ont concentré leur étude sur 36 d’entre elles. “Nous avons tendance à examiner l'environnement acoustique du point de vue de la pollution sonore et de la façon dont cela dérange la faune et la flore, a précisé Rachel Buxton, biologiste à l'Université Carleton au Canada et autrice principale de l’étude, à l’AFP. Beaucoup d'entre nous, biologistes, sont très intéressés par le contraire : quels sont les bénéfices d'un environnement acoustique naturel ?” Sept études passées à la loupe ont examiné les effets des sons naturels sur le rythme cardiaque, la tension artérielle, la douleur ressentie ou encore le stress via les niveaux de cortisol. Les autres ont mesuré les conséquences sur l'humeur ou les performances cognitives.  

    En combinant les différents effets positifs des sons naturels sur les participants aux différentes études, les chercheurs ont noté une amélioration de 184% sur la santé générale. Une réduction de 28% du niveau de stress et de désagrément a également été notée. Dans la majorité des recherches que les scientifiques ont examinée, les sons ont été diffusé en laboratoire ou en milieu hospitalier aux participants. Parmi eux, l’eau, les chants d’oiseaux et un mélange des deux se sont révélés avoir le plus de bénéfice sur la santé.


    Moins il y a de bruits humains, mieux c’est

    Les chercheurs ont également analysé des enregistrements sonores provenant de 68 parcs nationaux américains sur les 15 dernières années, à 221 lieux différents. Ils les ont classés en fonction de leur provenance : humaine, animal ou les éléments (vent, pluie, eau...). Dans d’un quart d’entre eux (23%), des bruits d’eau sont présents et pas loin d’un sur deux (42%) comporte des bruits d’oiseaux. Cette analyse a permis aux chercheurs de déterminer parmi les parcs étudiés lesquels ont la meilleure qualité sonore, ceux qui possèdent une majorité de sons naturels et le moins de sons émis par des humains. En haut du classement, on retrouve les parcs situés en Alaska, à Hawaï et dans le nord-ouest du pays. 

    Les chercheurs ne sont pour l’instant pas capable d’expliquer comment les sons naturels sont capables d’améliorer la santé des humains. “Du point de vue de l'évolution, un environnement acoustique qui comporte beaucoup de sons naturels est un bon indicateur d'un environnement sûr - ce qui permet un repos psychique”, avance Rachel Buxton. Cette dernière précise que tous les sons ne se valent pas et qu’il ne suffit pas d’écouter simplement du bruit pour améliorer sa santé. “Nous avons des preuves qu'écouter des sons naturels et du bruit reste meilleur pour la santé que si vous écoutez seulement du bruit”, a-t-elle conclu. 


    Le bruit, un ennemi santé

    De nombreux bruits peuvent s’avérer nuisible pour notre santé. En Europe, près de 125 millions de personnes souffrent de pollution sonore qui est responsable de 43 000 hospitalisations et 10 000 morts par an, selon l’Agence européenne de l’environnement. Le premier risque lié à un niveau de bruit excessif concerne l’ouïe. Une exposition prolongée à des niveaux de bruits intenses détruit peu à peu les cellules ciliées de l'oreille interne et une surdité progressive commence alors à s’installer. De nombreuses études ont montré que les travailleurs exposés au bruit ont plus tendance à être sujets aux troubles cardiovasculaires. Le bruit perturbe également la fonction récupératrice du sommeil et peut conduire à une fatigue chronique. Enfin, plusieurs recherches ont mis en avant les risques pour la santé mentale d’une exposition au bruit trop intense.

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF