ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Crise sanitaire

Covid-19 : se faire vacciner permet de "matcher" plus facilement sur les applis de rencontres

Selon des chiffres recueillis en Grande Bretagne, où la vaccination contre la Covid-19 est beaucoup plus avancée qu'en France, indiquer que l'on est immunisé sur son profil rend plus populaire sur les applications de rencontre. 

  • Par Mathilde Debry
  • Heru Anggara / istock.
  • 17 Fév 2021
  • A A

    Se faire vacciner permettrait de "matcher" plus facilement sur les applications de rencontres, selon des chiffres de Hinge.

    D'après un nouveau rapport britannique, les applications de rencontre connaissent une forte augmentation du nombre des utilisateurs qui se vantent d’avoir été vaccinés contre la Covid-19, en le mentionnant dans leur profil.


    Le nombre de personnes mentionnant qu'elles ont été vaccinées a augmenté de 258%

    Tinder indique qu'entre septembre et décembre 2020, lorsque les vaccins ont commencé à être disponibles, le nombre de personnes mentionnant qu'elles ont été vaccinées a augmenté de 258%. Dans la même dynamique, OKCupid a vu les indications de vaccination exploser de 137% entre novembre 2020 et janvier 2021. Idem pour Bumble et Hinge.  

    Et cela n’est pas désintéressé. Selon un représentant de l’application de rencontres Hinge, les personnes ayant répondu "oui" à la question "allez-vous vous faire vacciner?" reçoivent 25% de likes de plus que celles qui ont répondu "non".


    "Les gens se sentent moins stressés d'avoir des relations sexuelles avec moi"

    Mentionner son statut vaccinal sur une appli "fait en sorte que les gens se sentent moins stressés d'avoir des relations sexuelles avec moi pendant une pandémie", analyse un utilisateur dans le Washington Post.

    Depuis le début de la campagne de vaccination contre le coronavirus en France, 2 347 088 premières injections de vaccin (soit 3,5% de la population totale et 4,4% de la population majeure) et 815 547 deuxièmes injections ont été réalisées. Les jeunes ne sont pas encore concernés par cette campagne mais le gouvernement assure que tous les Français, quel que soit leur âge, auront eu la possibilité de se faire vacciner "avant la fin de l'été".

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF