ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Dispositif médical

Comment l’iPhone 12 peut dérégler un défibrillateur cardiaque

A cause de son système de recharge MagSafe, l’iPhone 12 est capable de suspendre l’activité d’un défibrillateur cardiaque implantable lorsqu’il est placé à proximité. Le champ magnétique permanent produit par les aimants du téléphone est assez puissant pour perturber ce dispositif vital pour certains patients.

  • Par David Ravier
  • Capture d'écran/Apple
  • 11 Jan 2021
  • A A

    Faites attention à votre téléphone si vous avez un dispositif cardiaque Medtronic. Dans un article paru le 4 janvier 2021 dans la revue Heart Rhythm, des chercheurs de Detroit (Etats-Unis) indiquent que les défibrillateurs cardiaques de chez Medtronic peuvent être désactivés grâce à un iPhone 12. Si les chercheurs se sont intéressés à ce modèle de téléphone, c’est à cause de son nouveau système de recharge par induction, le MagSafe, et les aimants qu’il contient pour positionner le téléphone. 

     

    Une recharge puissante

    En soi, le système de recharge par induction proposé par Apple est inoffensif. Le MagSafe fonctionne avec une bobine de recharge et une couronne d’aimants afin de bien aligner et centrer le chargeur magnétique sur le téléphone. Le problème, du moins pour les appareils de Medtronic, réside dans ces aimants qui facilitent le positionnement et l’amarrage. 

    Les défibrillateurs cardiaques implantables sont fréquemment utilisés dans la gestion de l'arythmie ventriculaire maligne pour les patients présentant des conditions cardiaques à haut risque. Ces appareils électroniques, implantés dans le corps du patient, possèdent un interrupteur intégré fonctionnant avec une bobine magnéto-sensible géante. Ces interrupteurs réagissent à un champ magnétique appliqué de l’extérieur. Ainsi, lorsqu’un aimant externe est à proximité d’un défibrillateur, les chocs à haute tension censée soigner la tachycardie ventriculaire et la fibrillation ventriculaire sont suspendus.

    D’après les chercheurs, un champ magnétique supérieur à 10 Gauss est suffisamment puissant pour activer ou désactiver ces interrupteurs. Le problème, c’est que l’iPhone 12 possède un champ de 16 Gauss, soit assez pour interagir avec le défibrillateur. Pour en avoir le cœur net, les chercheurs ont mené l’expérience sur un patient équipé d’un appareil Medtronic. En plaçant l’iPhone à proximité du défibrillateur cardiaque implacable, sur la partie gauche de la poitrine, l’appareil a immédiatement suspendu son activité, et l’effet a persisté durant toute la durée du test.

     

    Faire attention aux appareils aimantés

    Dans leurs conclusions, les chercheurs s’interrogent sur le potentiel danger de système, à plus forte raison chez les personnes qui rangent leur téléphone au niveau de leur poitrine, dans une chemise ou une veste par exemple. “Des études contemporaines ont montré un risque minimal d'interférence électromagnétique avec les défibrillateurs cardiaque implantables et les anciens smartphones sans matrice magnétique. Un rapport de cas récent a mis en évidence une interférence magnétique avec un bracelet de fitness tracker désactivant un défibrillateur cardiaque implantable jusqu'à des distances de 2,4 cm.” Il est donc nécessaire de faire attention avec les appareils, aussi bien les téléphones embarquant des aimants, que les bracelets connectés qui peuvent aussi créer des interférences. 

    Dans un communiqué du 29 octobre 2020, Apple reconnaît que “ces aimants et ces champs électromagnétiques sont susceptibles de gêner le bon fonctionnement des appareils médicaux tels que les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs.” La société de Cupertino recommande de consulter un médecin et les fabricants de dispositifs médicaux afin de s’assurer que l’utilisation de l’iPhone n’est pas dangereux pour la santé.  

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF