ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Clip vidéo

L'acteur BrunoSolo s’engage dans la lutte contre le cancer des testicules

BrunoSolo, Stomy Bugsy, Frédéric Bouraly, Philippe du Janerand, Théo Fernandez, Paga, Maxime Musqua, Thomas Soliveres et Bryan Trésor… Ces acteurs français militent dans un clip pour le dépistage du cancer des testicules, qui touche essentiellement les jeunes.

  • Par Mathilde Debry
  • capture d'écran / Movember
  • 10 Nov 2020
  • A A

    Cerhom, l’association de lutte contre le cancer masculin, et Movember Foundation, ONG mondiale pour la santé masculine, diffusent aujourd’hui "Un vrai film de boules 2", une campagne de prévention du cancer testiculaire.

    Réalisée par Antoine de Bujadoux et Carlos Abascal Peiró, la vidéo met en scène BrunoSolo, Stomy Bugsy, Frédéric Bouraly, Philippe du Janerand, Théo Fernandez, Paga, Maxime Musqua, Thomas Soliveres et Bryan Trésor. Ces acteurs français, jeunes ou moins jeunes, s’engagent tous dans la lutte contre les cancers masculins et invitent, au détour d’une partie de bowling, tous les hommes à se prendre en main pour "se faire dépister et ne pas passer pour des glands" (Voir la vidéo ci-dessous). 


    La survie à 5 ans oscille entre 98 et 99% pour les formes purement locales

    Le cancer du testicule touche essentiellement les jeunes adultes : 85% des hommes diagnostiqués ont entre 15 et 49 ans. Il est, en incidence, le premier cancer de l’homme jeune en France. Environ 2 700 nouveaux cas de cancer du testicule sont enregistrés chaque année dans notre pays.

    Dans 95% des cas, si la maladie est diagnostiquée à temps, la prévention est quasiment synonyme de guérison. La survie à 5 ans oscille entre 98 et 99% pour les formes purement locales, et est supérieure à 70% pour les formes métastatiques. Toutefois, le risque d’un diagnostic tardif peut déboucher sur des complications bien plus graves (infertilité, trouble de l’érection, toxicité pulmonaire et/ou du rein, complications cardio-vasculaires, syndrome de Raynaud…), d’où l’importance du dépistage (palpation mensuelle des testicules et contrôle médical avec son médecin traitant en cas de doute).


    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF