ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Symptômes

Décès de Bertrand-Kamal (Koh-Lanta) : quand faut-il dépister un cancer du pancréas ?

Bertrand-Kamal Loudrhiri, candidat de Koh-Lanta, est mort d'un cancer du pancréas à seulement 30 ans. Une maladie dont le pronostic est encore mauvais et qui justifie un dépistage systématique en cas d'antécédents familiaux.

  • Par Mathilde Debry
  • magicmine / istock.
  • 10 Sep 2020
  • A A

    Les fans de Koh-Lanta sont sous le choc. Bertrand-Kamal Loudrhiri, l’un des candidats phare de la saison en cours de diffusion sur TF1, est décédé d’un cancer du pancréas hier mercredi, à seulement 30 ans. "C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons le décès de Bertrand-Kamal, aventurier émérite, de la tribu de l’Est de Koh-Lanta, les 4 terres actuellement en diffusion. Nos pensées vont à sa famille et en premier lieu à Annick et Samir, ses parents, sa soeur et son frère", a tweeté TF1.

    Fin août, le Dijonnais avait rendu public son combat contre la maladie, qui l'a emporté en quelques mois. "Je préfère le dire. Je n’ai aucune honte avec ça. C’est un combat contre le cancer cette fois qui m’attend. Les épreuves ne sont encore pas terminées de mon côté", confiait-il.


    Très mauvais pronostic

    Le pancréas est un organe vital situé dans l'abdomen, en arrière de l'estomac. Avec environ 14 000 nouveaux cas chaque année en France et à peu près autant de décès dans les cinq ans qui suivent, le cancer du pancréas reste de très mauvais pronostic. "Le plus souvent détecté à un stade avancé, il est difficile à traiter", précise l’Inserm, et ce malgré la conception porteuse d'espoir d'un nouveau médicament curatif. Les développements précoces de la maladie, comme ce fut le cas pour Bertrand-Kamal Loudrhiri, sont rares avant 40 ans mais ils existent.

    Au début de la maladie, le cancer du pancréas ne présente pas ou peu de manifestation. Les premiers signes apparaissent plusieurs mois voire plusieurs années après son apparition, lorsque le cancer est évolué et retentit déjà sur les organes voisins. Doivent alors alerter :

    -        Une jaunisse accompagnée de démangeaisons.

    -        Des douleurs en haut du ventre et dans le dos.

    -        Une sensation d’estomac plein.

    -        Une phlébite ou thrombose veineuse au niveau des jambes.

    -        Une fatigue perpétuelle.

    -        Un amaigrissement.

    -        Une perte d’appétit.


    Effectuer le dépistage à partir de l’âge de 50 ans

    Le dépistage du cancer du pancréas est conseillé chez toute personne ayant au moins 2 parents au 1er degré (parents, enfants, frères/sœurs) atteints d’un cancer du pancréas ou au moins 3 parents (quel que soit le degré de parenté) atteints d’un cancer du pancréas ; toute personne porteuse de mutations spécifiques associées à des cancers rares, dont le cancer du pancréas, ou présentant une pancréatite chronique héréditaire ; toute personne dont le contexte familial comprend plusieurs cas de cancers de type : intestin, sein, ovaire ou mélanome.

    Il est généralement recommandé d'effectuer le dépistage à partir de l’âge de 50 ans, mais aussi 10 ans avant l’âge d’apparition du cancer chez le plus jeune parent atteint d'un cancer du pancréas dans la famille, et à partir de 30 ans pour les personnes porteuses de mutations spécifiques associées à des cancers rares.*

    *Source : Erasme

    https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/993-Cancer-du-pancreas-un-depistage-precoce-peut-changer-le-pronostic

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF