Rhumatologie

Lombalgie chronique ou subaiguë : pas d’efficacité démontrée de l’ostéopathie

Les manipulations ostéopathiques n’apportent pas de bénéfice clinique pertinent sur la douleur ou le handicap des lombalgies chroniques ou subaiguës. C’est ce qui ressort d’une large étude randomisée versus manipulations fictives.

  • 25 Mar 2021
  • A A

    Les personnes qui souffrent de lombalgie ont fréquemment recours au traitement par manipulations ostéopathiques (TMO), alors qu’il n'a jamais été validé par rapport à des manipulations fictives, en termes de réduction du handicap lié à la lombalgie.

    Dans cet essai clinique, randomisé versus manipulations fictives, qui a inclus 400 lombalgiques chroniques, le traitement par manipulation ostéopathique standard a eu un petit effet sur les limitations de l'activité liée à la lombalgie. Cependant, cet effet n’est probablement pas cliniquement significatif.

    Réduction statistique

    La réduction moyenne à 3 mois des scores moyens du Quebec Back Pain Disability Index est de -4,7 dans le groupe manipulations ostéopathiques standard (IC à 95%, -6,6 à -2,8) et de -1,3 (IC à 95%, -3,3 à 0,6) dans le groupe manipulations ostéopathiques fictives (différence moyenne, -3,4 ; IC à 95%, -6,0 à -0,7 ; P = 0,01).

    À 12 mois, il n’y a pas de différences statistiquement significatives pour les critères secondaires. La différence moyenne dans la réduction des limitations d'activité liées à la lombalgie est de -4,3 (IC à 95%, -7,6 à -1,0 ; P = 0,01), et à 3 et 12 mois, la différence moyenne dans la réduction moyenne de la douleur est de -1,0 (IC à 95%, -5,5 à 3,5 ; P = 0,66) et -2,0 (IC à95 %, -7,2 à 3,3 ; P = 0,47), respectivement.

    Quatre et huit événements indésirables graves ont été signalés dans les groupes OMT standard et OMT fictive, respectivement, mais aucun n'a été considéré comme lié à l'OMT.

    Un large essai randomisé versus placebo

    Il s'agit d'un essai clinique prospectif, en groupes parallèles, en simple aveugle, monocentrique, contrôlé versus manipulations ostéopathiques fictives, sur des personnes souffrant d’une lombalgie subaiguë ou chronique. Six séances (1 toutes les 2 semaines) de manipulations ostéopathiques standard ou fictives ont été délivrées par des praticiens ostéopathes non médecins et non kinésithérapeutes.

    Le critère d'évaluation principal est la réduction moyenne des limitations d'activité liées à la lombalgie à 3 mois, telle que mesurée par le Quebec Back Pain Disability Index. Les critères secondaires sont la réduction moyenne des limitations d'activité liées à la lombalgie, les changements moyens dans la douleur et la qualité de vie, le nombre et la durée des arrêts-maladie, ainsi que le nombre d'épisodes de lombalgie à 12 mois, et la consommation d’antalgiques et d'anti-inflammatoires non stéroïdiens à 3 et 12 mois.

    5 à 15% de lombalgies chroniques

    La lombalgie est la principale cause d'années de vie vécues avec un handicap dans le monde. Le pronostic de la lombalgie aiguë est bon mais dans 5 à 15% des cas, la lombalgie devient chronique et celles-ci sont responsables de 80% des dépenses de la lombalgie. Les stratégies thérapeutiques actuelles comprennent des traitements pharmacologiques et non pharmacologiques, tels que les thérapies manuelles, la réadaptation à l’effort, l'éducation, la thérapie cognitivo-comportementale ou la réadaptation multidisciplinaire.

    Le traitement par manipulations ostéopathiques (TMO) est une thérapie manuelle qui appartient à la catégorie des médecines complémentaires et alternatives. En France, la pratique de l'ostéopathie est partagée entre différents professionnels, y compris des non-médecins et des non professionnels de la santé. Les praticiens ostéopathes non médecins et non kinésithérapeutes représentent environ 60% des praticiens ostéopathes.

    Un apport probablement modeste

    Dans la lombalgie aiguë, le traitement par manipulations ostéopathiques réduit modestement la douleur et les limitations d'activité. Dans la lombalgie subaiguë et chronique les résultats sont contradictoires, et les comparaisons entre le traitement manipulation standard et le traitement manipulation fictif faisaient défaut.

    Dans cet essai clinique randomisé de patients souffrant de lombalgie subaiguë ou chronique, le traitement par manipulations ostéopathiques standard a eu un faible effet sur les limitations d'activité spécifiques à la lombalgie par rapport à des manipulations ostéopathiques fictives (définies par les ostéopathes eux-mêmes), mais la pertinence clinique de cet effet est discutable.

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF