ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Pneumologie

Asthme : une relation d’intérêt avec la testostérone libre sérique

La testostérone aurait un effet protecteur sur la fonction respiratoire des patients asthmatiques, pour les deux sexes, même si elle est plus importante pour les hommes. D’après un entretien avec Agnès HAMZAOUI.

  • Par le Dr Anne-Christine DELLAVALLE
  • 24 Sep 2020
  • A A

    Une étude, dont les résultats sont parus en septembre 2020 dans Thorax, a cherché à montrer l’effet protecteur de la testostérone libre sérique chez les patients asthmatiques, hommes et femmes. Il s’agit d’une étude anglaise, qui a comparé les taux de testostérone et d’oestradiol chez des sujets asthmatiques et non asthmatiques. Les sujets inclus étaient des deux sexes mais majoritairement masculins. Les données sont issues de l’UK Biobank.

    Une confirmation de résultats antérieurs

    Le docteur Agnès HAMZAOUI, pneumologue à l’hôpital d’Ariana en Tunisie, souligne que cette étude vient compléter une récente étude américaine, tout en étant plus large et réalisée, cette fois, par des épidémiologistes et non des cliniciens. Les résultats ont été significatifs puisqu’ils ont montré que plus les femmes avaient un taux élevé de testostérone, moins le nombre d’hospitalisation pour asthme était élevé, ce qui suggère que leur maladie est moins sévère. Chez les hommes, une meilleure fonction respiratoire a également été observée de manière significative. Ces résultats confirment et appuient les résultats des études antérieures.

    Un effet protecteur pour les deux sexes

    Agnès HAMZAOUI précise que l’asthme est plus sévère chez les femmes qui ont un taux d’oestradiol élevé. L’effet protecteur de la testostérone pourrait être lié à un effet anti-inflammatoire des androgènes (effet anti-TH2 et bronchodilatation par meilleure entrée du calcium dans les cellules musculaires lisses). Ces résultats prouvent que les hormones mâles sont aussi intéressantes que les hormones femelles, d’autant que la testostérone libre sérique circule chez les hommes et chez les femmes.

    En conclusion, l’effet protecteur de la testostérone sur l’asthme pourrait inciter à l’utiliser en aérosols pour améliorer les patients asthmatiques. Mais ceci reste encore très expérimental…

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF