ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Neurologie

AVC et prévention secondaire : la double antiagrégation plaquettaire en question

L’ajout de ticagrelor à l’aspirine dans les 24 heures suivant un accident ischémique cérébral (AIC) mineur ou un accident ischémique (AIT) à risque, d’origine non cardioembolique, s’accompagne d’une réduction du risque d’AVC à 30 jours comparativement à l’aspirine seule. Un bénéfice qui se fait toutefois au prix d’une augmentation des hémorragies graves.  

Pour pouvoir accéder à cette page, vous devez vous connecter.


JDF