ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Pneumologie

Fonction respiratoire de l’enfant : pas d’impact de l’allaitement maternel

Un allaitement maternel prolongé ne prévient pas l'asthme et les allergies et apparait sans effet sur la fonction respiratoire de l’enfant arrivant en âge scolaire.

  • Par le Dr Anne-Christine DELLAVALLE
  • 16 Jul 2020
  • A A

    Une étude dont les résultats sont parus en juin 2020 dans Pediatric Pulmonology, a cherché à démontrer que l’allaitement maternel pourrait avoir un effet positif sur le développement de l’asthme et des allergies ainsi que sur la fonction respiratoire des enfants de la naissance à l’âge de 6 ans. Au total, 377 enfants nés à terme et en bonne santé, ayant bénéficié de l’allaitement maternel au cours de leur première année de vie, ont été observé jusqu’à l’âge de 6 ans, au niveau de leur fonction respiratoire.

     

    Des observations issues d’une cohorte saine

    L’effet positif de l’allaitement maternel est connu chez les enfants souffrant d’asthme ou à risque d’asthme. Cette étude s’est donc intéressée à une cohorte d’enfants sains mas potentiellement exposés à des facteurs de risque comme le tabagisme passif, des antécédents familiaux d’allergies. Le mode d’éducation de ces enfants a également été pris en compte. Différents tests respiratoires ont été effectués sur ces enfants et l’apparition d’une respiration sifflante, d’un asthme, d’une atopie ou de signes d’allergies ont été pris en compte.

     

    Pas d’impact direct de l’allaitement maternel sur la fonction respiratoire

    Les enfants observés ont tous bénéficié d’un allaitement maternel pendant une durée moyenne de 36 semaines, avec une évaluation téléphonique régulière de l’allaitement. Au total, aucune association significative entre la durée de l’allaitement maternel et la fonction respiratoire n’a été montrée. La présence de symptômes d’allergie chez l’enfant n’a pas non plus de lien significatif avec la durée de l’allaitement maternel.

     

    En conclusion, il n’y a pas d’impact de la durée l’allaitement maternel sur la fonction respiratoire des enfants sains, à faible risque d’asthme ou d’allergie.

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF