ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Cookie Consent Fréquence médicale

Pneumologie

Asthme : redéfinir les exacerbations avec l’aide des patients

Une prise de position de l'ERS (European Respiratory Society) et de l'EAACI (European Academy of Allergy and Clinical Immunology) sur les exacerbations sévères de l'asthme chez l'adulte, les priorités et les questions de recherche a eu lieu, en concertation avec les patients. D’après un entretien avec Pascal CHANEZ.

  • Par le Dr Anne-Christine DELLAVALLE
  • 07 Mai 2020
  • A A

    Une déclaration de l’ERS et de l’EAACI, parue en avril 2020, dans l’European Respiratory Journal, a fait le point sur les exacerbations sévères des adultes asthmatiques. Un groupe de travail a été mis en place pour déterminer les priorités et les questions de recherche urgentes à définir. Un ensemble de patients asthmatiques a participé à ce groupe de travail.

    Mieux définir l’exacerbation

    Le professeur Pascal CHANEZ, pneumologue au Centre Hospitalier Universitaire de Marseille, précise que la définition des exacerbations doit être commune pour les médecins traitants, les spécialistes, les patients, les organismes payeurs et les journalistes. Les prescriptions électroniques ont permis de comptabiliser les exacerbations répondant à sa définition actuelle, c’est-à-dire, un épisode nécessitant un traitement adapté et une corticothérapie générale d’au moins 5 jours. Les patients ayant présenté 10 à 20 exacerbations dans l’année n’en ont fait présenté que 4 à 5, voire moins…

    Etablir un partenariat avec les patients

    Pascal CHANEZ souligne que le travail avec les représentants des patients asthmatiques a permis de « remettre les pieds sur terre » sur le vécu des exacerbations de leur maladie. Les exacerbations sont ressenties comme un phénomène traumatisant et anxiogène, surtout chez les exacerbateurs fréquents, que sont les éosinophiles, qui peuvent bénéficier des biothérapies. Les patients demandeurs d’un partenariat souhaitent, en plus d’être « maternés », comprendre leur maladie et leur traitement. Le personnel soignant doit donc s’adapter ses interlocuteurs.

    En conclusion, redéfinir la notion d’exacerbation de l’asthme et ses facteurs favorisants et créer un partenariat adapté avec les patients permettra d’établir un lien de confiance, de travailler ensemble et dans la durée pour s’adapter à chacun. Un pas de plus vers la médecine personnalisée…

    Pour laisser un commentaire, Connectez-vous par ici.
    

    JDF