Antalgiques : les opioïdes aggraveraient les douleurs neuropathiques

S’ils soulagent à court terme, les antalgiques de la famille des opioïdes comme la morphine pourraient aussi provoquer une hypersensibilité des cellules gliales de la moelle épinière ce qui contribue à la perception de la douleur.

Pour pouvoir accéder à cette page, vous devez vous connecter.


JDF