dans l’actu
médicale
>
>
Déficit de sommeil : pour le cerveau, c'est pareil que l’alcool
Neurologie

Déficit de sommeil : pour le cerveau, c'est pareil que l’alcool

Sacrifier ses heures de sommeil a des conséquences importantes pour le fonctionnement du cerveau. Une nouvelle étude démontre en quoi cela peut affecter notre quotidien. 
Déficit de sommeil : pour le cerveau, c'est pareil que l’alcool
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :