SLA : une mutation génétique en cause dans 17 % des cas

Selon une étude américaine, les causes génétiques de la sclérose latérale amyotrophique sont sous-estimées. 17 % des malades seraient porteurs d'une mutation à risque.

Pour pouvoir accéder à cette page, vous devez vous connecter.


JDF