dans l’actu
médicale
>
>
Parkinson : le déclin moteur ralenti par l'activité physique
Neurologie

Parkinson : le déclin moteur ralenti par l'activité physique

Deux heures et demie d'activité physique par semaine aident à réduire la progression de la maladie de Parkinson. 
Parkinson : le déclin moteur ralenti par l'activité physique
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :