dans l’actu
médicale
>
>
Fibrillation atriale : le décès du conjoint provoque des arythmies
Cardiologie

Fibrillation atriale : le décès du conjoint provoque des arythmies

Suite à la perte du partenaire de vie, le risque de fibrillation atriale est plus important. Dans le mois suivant le décès, il augmente de 41 %, selon une étude danoise.
Fibrillation atriale : le décès du conjoint provoque des arythmies
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :