dans l’actu
médicale
>
>
Immunothérapie : les mutations JAK1/2 expliqueraient les résistances au pembrolizumab
Oncologie

Immunothérapie : les mutations JAK1/2 expliqueraient les résistances au pembrolizumab

Les patients atteints de cancers et porteurs de mutations JAK1/2 semblent exposés au risque de résistance primaire au pembrolizumab, une immunothérapie anti-PD1.
Immunothérapie : les mutations JAK1/2 expliqueraient les résistances au pembrolizumab
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :