LMC : rôle clé des cellules NK matures dans l’allongement de la rémission

Les malades souffrant de leucémie myéloïde chronique (LMC) qui ont pu arrêter le traitement par imatinib ont une proportion plus élevée de cellules matures « Natural Killer » (NK) par rapport à ceux qui ont eu une rechute précoce.

Pour pouvoir accéder à cette page, vous devez vous connecter.


JDF