Tatouage : graver dans la peau

Plus d’un Français sur 10 est tatoué. Alors si la tentation est grande pour ceux qui ne le sont pas encore, un moment de réflexion s’impose. Les problèmes infectieux sont aujourdhui résolus, la composition des encres un peu mieux traçable, mais le geste n’est pas anodin pour autant. Surtout que la plus grande complication du tatouage, c’est le détatouage. 


Pour pouvoir accéder à cette page, vous devez vous connecter.


JDF