dans l’actu
médicale
>
>
Grossesse : la prise d’un anti-émétique au premier trimestre augmente le risque de fente palatine
Gynéco-obstétrique

Grossesse : la prise d’un anti-émétique au premier trimestre augmente le risque de fente palatine

La prise d’un anti-émétique courant, comme l’Ondansétron, au premier trimestre de grossesse est associée à une légère augmentation du risque de fente labio-palatine chez le nouveau-né.
Grossesse : la prise d’un anti-émétique au premier trimestre augmente le risque de fente palatine
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :