dans l’actu
médicale
>
>
Infarctus : la pose d’un stent ne règle pas tout
Cardiologie

Infarctus : la pose d’un stent ne règle pas tout

Près d’un tiers des malades ayant eu un stent après un infarctus du myocarde resteraient à risque de récidive en raison d’un risque inflammatoire résiduel. Ce sur-risque pourrait faire l’objet d’un traitement spécifique grâce à une simple prise de sang. 
Infarctus : la pose d’un stent ne règle pas tout
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :