dans l’actu
médicale
>
>
Sexe, jeux : certains traitements contre Parkinson exacerbent les pulsions
Neurologie

Sexe, jeux : certains traitements contre Parkinson exacerbent les pulsions

Selon une nouvelle étude française, les troubles du contrôle des impulsions frappent près de la moitié (46%) des patients parkinsoniens traités avec agonistes dopaminergiques, ces médicaments synthétiques qui miment l'action de la dopamine. C'est beaucoup plus que la population générale (3%). 
Sexe, jeux : certains traitements contre Parkinson exacerbent les pulsions
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :