dans l’actu
médicale
>
>
Spondylarthrite : les biothérapies ne suffisent pas pour prévenir l’ankylose
Rhumatologie

Spondylarthrite : les biothérapies ne suffisent pas pour prévenir l’ankylose

Dans les douleurs inflammatoires du dos au cours de la spondylarthrite ankylosante, un anti-inflammatoire non-stéroïdien permet de mieux prévenir les ossifications osseuses radiologiques quand on l’associe aux biothérapies (anti-TNF), pourtant beaucoup plus puissantes en théorie.
Spondylarthrite : les biothérapies ne suffisent pas pour prévenir l’ankylose
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :