dans l’actu
médicale
>
>
Risque d'AVC : attention, on ne guérit jamais vraiment de la fibrillation atriale
Neurologie

Risque d'AVC : attention, on ne guérit jamais vraiment de la fibrillation atriale

L’arythmie cardiaque augmente le risque d’accident vasculaire cérébral, et ce même lorsque elle a été traitée. D’où la nécessité de poursuivre les traitements après la régularisation du rythme cardiaque. 
Risque d'AVC : attention, on ne guérit jamais vraiment de la fibrillation atriale
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :