Téléphones portables et cancer : augmentation du risque à forte intensité

Selon 2 deux grandes études américaines, le risque de cancer associé à l’usage intensif d’un téléphone portable serait « minime ou inexistant ». L’extrapolation aux humains des résultats obtenus chez des rat ou des souris sera rediscutée lors des résultats définitifs en mars.

Pour pouvoir accéder à cette page, vous devez vous connecter.


JDF