dans l’actu
médicale
>
>
Prématurité : le pronostic s'est amélioré jusqu'à 23 semaines
Néonatologie

Prématurité : le pronostic s'est amélioré jusqu'à 23 semaines

La proportion d’enfants nés à 23 et 24 semaines de grossesse, sans séquelle neurologique majeure, a augmenté de 25%. Il est donc raisonnable de les prendre en charge, selon le Pr Olivier Claris.
Prématurité : le pronostic s'est amélioré jusqu'à 23 semaines
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :