dans l’actu
médicale
>
>
Insuffisance cardiaque : se priver d’un IEC ou d’un ARA2 est délétère
Cardiologie

Insuffisance cardiaque : se priver d’un IEC ou d’un ARA2 est délétère

Au cours d’une hospitalisation pour décompensation aiguë d’une insuffisance cardiaque, l'absence de traitement par inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC) ou par antagoniste des récepteurs de l’angiotensine II (ARA2) est associée à une moindre survie.
Insuffisance cardiaque : se priver d’un IEC ou d’un ARA2 est délétère
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :