dans l’actu
médicale
>
>
Après infarctus : l’arrêt du double traitement antiagrégant n’est pas sans risque
Cardiologie

Après infarctus : l’arrêt du double traitement antiagrégant n’est pas sans risque

Dans l’étude ADAPT, l’interruption du double traitement antiagrégant n’est pas sans risque, même 12 mois après mise en place d’un stent, quel que soit le niveau de risque.
Après infarctus : l’arrêt du double traitement antiagrégant n’est pas sans risque
Pour pouvoir accéder à cette page , vous devez vous connecter :